AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre près d'un verre d'eau [Pv Madelyn & Caragh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Milo Kyte
~ Super Admin ~
avatar

Messages : 321
Âge réel : 25

Carnet de Route
Âge du personnage: 26 ans
Lieu de vie: Brooklyn
Relations:

MessageSujet: Rencontre près d'un verre d'eau [Pv Madelyn & Caragh]   Mer 29 Juin - 20:01

Doux Jésus, quelle horrible chaleur! Ce jour-là, aucun nuage ne se profilait à l'horizon, et la température atteignait des sommets. Un soleil éclatant régnait en maître sur New-York, et ses habitants devaient donc lutter pour ne pas tomber comme des mouches face à cette imposante domination. Chacun tentait désespérément de trouver un coin à l'ombre, et les cafés étaient remplis. Des tables avaient été installées à l'abri du soleil, et il s'en fallait de peu pour que les gens ne se bousculent pour les avoir. C'était le début de l'été, et les habitants de Brooklyn étaient convaincus, tout comme les météorologues, que la douceur n'était pas au programme. Il faudrait encore souffrir de longs jours de cette chaleur afin de pouvoir véritablement respirer un bon air frais. En attendant, c'était sortie en plein air et boissons glacées à volonté.

Milo faisait partie des gens qui ne supportaient pas la chaleur. Déjà qu'à 25 degrés il faisait sortir les ventilateurs, alors imaginez à 36 degrés au soleil! Convaincu qu'il finirait par fondre sur place, le jeune homme s'était rendu dans un petit bar du coin, où il avait espéré pouvoir se détendre. Hélas, la foule omniprésente qui vagabondait dans les rues rendait l'atmosphère irrespirable, et ce n'est qu'à force d'habiles acrobaties qu'il parvint à dénicher une table dans un petit coin, à l'extérieur, bien évidemment. Il était hors de question de s'enfermer à nouveau avec une multitude de gens à ses côtés. Après avoir commandé un bon verre d'eau glacée, Milo sortit un petit calpin, accompagné d'un stylo, et commença à prendre des notes.

Des notes? En effet, Milo Kyte venait d'obtenir sa carte de journaliste, ce qui signifiait qu'il pouvait aisément faire plusieurs articles de presse, qu'il vendrait à de nombreux magazines. Hélas, les événements excitants et les choses stimulantes se faisaient rares ces temps-ci. Outres cette chaleur incommodante, il n'y avait pas grand chose à raconter. Pourtant, il devait bien gagner sa vie, et c'est donc avec nonchalance qu'il étudia les clients du bar afin d'en exposer, dans un papier, les principales caractéristiques. Pas très intéressant, c'est certain, mais ça avait au moins le mérite de passer le temps. Que ne donnerait-il pas pour voir, sous ses yeux, quelque chose de particulièrement excitant.. Avec un soupir, Milo commença à écrire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alicante-rpg.forumgratuit.org
Madelyn Jayce
~ Journaliste & Reporter ~
avatar

Messages : 46
Âge réel : 22

Carnet de Route
Âge du personnage: 25 balais...
Lieu de vie: Manhattan, dans la résidence familiale
Relations:

MessageSujet: Re: Rencontre près d'un verre d'eau [Pv Madelyn & Caragh]   Jeu 30 Juin - 18:06

Même pendant ses propres jours de congés, Madelyn ne pouvait s'empêcher d'avoir l'esprit professionnel. Faire les boutiques était un luxe qu'elle s'était permise très récemment en période de congés pour la plupart des gens de la ville. En effet, être la fille d'un PDG à la fortune démesurée fais d'elle la cible occasionnelle des magazines peoples, bien que celui lui déplaise, et elle n'y pouvait rien. Elle s'était donc contrainte à porter d'épaisses lunettes de soleil, ce qui, en soit, n'était pas abérant compte tenu de l'horrible chaleur qui régnait sur la ville depuis quelques temps. Mais c'était son travail aussi bien que son défi. Être reporter, voir et entendre sans être vue ni entendue, sacré challenge pour une femme comme elle. Elle espérait simplement que la moitié de la ville ne lisait pas les rubriques business des magazines peoples...

Bref, après avoir vaguabondé de magasins en magasins, elle était tombé sur ce fameux sénateur, lui aussi en mode "camouflage", avec ses lunettes et son chapeau. Madelyn ayant l'oeil asséré, elle l'avait reconnu tout de suite, et elle n'aurait perdu sa trace pour rien au monde : c'était le sénateur soupçonné de détourner des fonds, et elle était sûre de sa culpabilité. Les éléments étaient là, dans son sac, rangé dans un trieur, griffonnés sur un feuillet. Il ne restait que les photos. La jeune femme s'était donc livrée à un travail de filature comme dans les séries policières, et avait pensé s'en être bien sortit jusqu'au moment où, dans un moment de distraction, elle avait perdu sa cible. Disparu, envolé, pour un peu elle aurait piétiné son bloc-notes...

Dépitée, elle s'était arrêtée dans un café, histoire de se remettre de cette espèce d'échec cuisant. Elle tenait son scoop ! Elle le tenait ! Elle voyait déjà l'article de première page, et son nom en bas, mais cet espoir c'était dissipé comme une brume matinale, subitement. Elle avait épongé son front, enlevé sa paire de lunettes après avoir vérifié que personne ne la fixait avec un appareil photo caché derrière le dos, et commandé un jus d'orange glacé ainsi qu'un beignet au chocolat. Après une telle expérience, une injection de glucides lui ferait le plus grand bien. Par contre, le nouveau problème qui se présentait à elle était de trouver une place libre. Car toutes les tables étaient occupées ! Tous avaient eux la brusque envie de se mettre au frais ! La plupart des places assises étaient encombrées par des familles avec enfants et elle ne savait plus où se mettre. Il ne restait plus que deux places à la table d'un jeune homme, dans un coin. Il avait l'air tranquille et elle décida de l'aborder, et puis toute personne peut parfois devenir un témoin à interviewer...
Madelyn s'approcha et toussota doucement avant de prendre son plus beau sourire, tout en notant que le jeune homme avait un calepin semblable au sien.

- Bonjour ! Je peux m'assoir, c'est la seule table où il y a encore de la place !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Kyte
~ Super Admin ~
avatar

Messages : 321
Âge réel : 25

Carnet de Route
Âge du personnage: 26 ans
Lieu de vie: Brooklyn
Relations:

MessageSujet: Re: Rencontre près d'un verre d'eau [Pv Madelyn & Caragh]   Jeu 30 Juin - 20:37

Que la vie des gens du coin était plate... Au bout de plusieurs minutes d'écriture, Milo n'avait toujours rien trouvé d'intéressant. A vrai dire, il commençait à s'ennuyer ferme, et il se demandait s'il ne ferrait pas mieux de se balader en ville. Après tout, les scoops arrivent lorsque l'on s'y attend le moins, et malheureusement, ce n'était pas en restant assis là qu'il parviendrait à mettre la main sur quelque chose de passionnant. Au moment où il termina d'écrire quelques mots sur son bloc-note, une jeune femme se présenta devant lui. Elle lui demanda notamment si elle pouvait s'assoir, mais le jeune journaliste ne lui répondit pas tout de suite, soucieux de détailler la nouvelle venue. Il avait déjà vu cette tête là quelque part, il en était convaincu. Mais où? Et à quelle occasion? Tout en cherchant dans sa mémoire, il plissa les sourcils. Voyant que l'inconnue attendait toujours une réponse, Milo s'empressa de lui donner satisfaction:

- Oh, bien sûr, je vous en prie, asseyez-vous donc.

Pendant un instant, le jeune homme regarda l'étrangère prendre place, sans dire un mot. Enfin, quand il distingua mieux ses yeux, il la reconnu aussitôt. Madelyn Jayce, la célèbre reporter qui s'est jurée de faire tomber tous les puissants politiciens corrompus. Même s'il l'admirait pour sa détermination et sa vivacité, Milo ne pouvait s'empêcher de ressentir une petite pointe de jalousie. Elle avait toujours eu ce qu'elle voulait, sans véritablement travailler, et en plus, elle avait désormais tous les plus gros scoops de New-York. Que ne donnerait-il pas, lui, pour pouvoir lui voler la vedette ne serait-ce qu'une seule fois dans sa carrière... Elle devait sans doute être sur une affaire, pendant que lui, prenait d'un air nonchalant des notes sans intérêt. Pourtant, heureusement, il n'avait pas toujours connu cette crise. Il avait eu des scoops, lui aussi, et même si certains avaient provoqué du bruit et des scandales, il n'était jamais parvenu à attaquer les grands patrons. Non, il s'était contenté de principaux d'universités, d'avocats, de médecins... Mais il était convaincu, qu'un jour, il aurait son heure de gloire.

Mais, quitte à profiter de l'instant présent, le jeune homme était bien décidé à cuisiner sa rivale. Après tout, il en fallait pour tout le monde, et il n'était que justice que les plus gros scoops soient partagés, que ce soit de grès, ou de force. Avec un sourire qu'il voulait le plus charmeur possible, il s'adressa de nouveau à l'inconnue, qui ne l'était plus tant désormais :


- Je me disais bien que je vous avais déjà vu. Vous êtes Madelyne Jayce, n'est-ce-pas, la célèbre reporter? J'ai toujours été fasciné par ce que vous faites. Vous êtes sur une affaire ici? Ou c'est simplement pour le plaisir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alicante-rpg.forumgratuit.org
Caragh R. Megien
~ Super Admin ~
avatar

Messages : 67
Âge réel : 23

Carnet de Route
Âge du personnage: 16 ans
Lieu de vie: Manhattan
Relations:

MessageSujet: Re: Rencontre près d'un verre d'eau [Pv Madelyn & Caragh]   Ven 8 Juil - 13:10

    Je rêvais… Oui oui c’était cela, pas d’autres explications partout autour de moi de gros verres de terres se dressaient. J’avais toujours détesté ces bidules-là. C’était moche ca rampait, et puis ça puait… Il fallait bien le dire, c’était carrément répugnant et personnes n’aimait ces bêtes hideuses. Je remarquais sur ma droite un énorme verre, plus gigantesque encore que tous les autres. *Non mais je divague là ! Debout réveille-toi !* Ses dents, car oui il en avait, mesurait la taille de mon avant-bras et il s’approchait dangereusement de moi. Rampant et laissant derrière lui une trainé blanche de… Morve ? BEURK ! C’est lorsque le verre se jeta sur moi que mon réveil se décida à sonner et à me réveiller brutalement… « SI TU VEUX PAS QUE JE TE BALANCE PAS LE FENETRE TAIT TOI ! » pensai-je en silence. D’un geste rapide et précis je soulevais mon bras et appuyait sur le boutons qui surplombait mon réveil, cela permit d’arrêter l’horrible son strident et si agaçant qui chaque matin me sortais de mon sommeil. Certes les cauchemars n’étaient pas tout à fait « mon truc » et je ne trouvais pas d’utilité à dormir, mais parfois j’aurais aimé pouvoir rester endormie dans le noir le plus profond sans aucuns cauchemars durant plus de cinq heures. Le lit grinça lorsque je me levai. La salle de bain, à mon grand soulagement était libre, et la douche froide me fit le plus grand bien. Dans le miroir ma tête avait quelque chose de sauvage, mes cheveux complètement décoiffés et mon air assez peu réveillée ne m’aidait en rien. Je revins dans ma chambre et je pris au hasard je choisis une tenue et me retrouvais vêtue d’un petite robe noir tout en dentelle, ma pair d’escarpin m’attendait sur le tapis devant la porte de ma chambre. Je les enfilais en un rien de temps. Un des avantages à être loup garous c’est que nous pouvions sortir sans vraiment nous préoccuper de notre physique. Après tout aux yeux des humains nous étions d’une beauté parfaitement flippante. Dans la rue le soleil m’éblouit, instinctivement je me mis à l’ombre des maisons. Je n'avais pas vraiment réfléchi où est-ce que je voulais me rendre, mais mes pieds eux apparemment le savait puisqu'il me conduire à l'angle d'une rue et que je m’arrêtai pour appeler un taxi. Aussitôt je lui indiquais Brooklyn et ses bars. Le trajet ne dura que quelques minutes, ou bien est-ce moi qui était trop plongée dans mes rêveries pour ne pas voir le temps s'écouler...
    Je repérais un bar qui était vraiment plein, mais qu'est ce qu’avaient les gens à venir boire un verre aujourd’hui ?
    A une table était assis deux personnes qui me disaient vaguement quelque chose... Leur odeur aussi par la même occasion. Je m'approchais d'eux et je pris mon air le plus neutre possible tout en ajoutant sur mon visage un sourire laissant entrevoir mes dents blanches. Une chaise libre m'attendait à l'autre bout du bar je la pris d'une main et l'amena vers les deux inconnus pourtant connus. En m'approchant de plus près je vis qu'il avait l'air de se connaitre... *logique puisqu'ils sont assis à la même table !*. Avec un dédain affiché je m'assis à leur table et les salua :

    " Alors on fait une réunion entre créatures de l'ombre sans même m'inviter, ce n’est pas très gentil tout ça."

    Mon rire perça à travers ma bouche close. Je regardais les deux êtres non humains assis à côté de moi. En fin de compte nous étions tous pareil, à chaque fois qu’il s’agissait de sortir et boire un coup nous n’hésitions pas. Le serveur passa près de moi et je commandais une boisson non alcoolisé histoire de ne pas être saoul en début de journée, ou plutôt d’après-midi. Maintenant que j’y repensais je n’avais plus ou moins jamais été saoul. Bien sûr de temps en temps je finissais joyeuse mais je ne buvais jamais jusqu’à être complétement inconsciente de ce que je faisais. Chassant cette pensée de ma tête je revins au moment présent et observais les alentours. Quelques couples se tenait la main et parlait surement de leur futur à deux. A gauche un attroupement de femmes enceintes s’extasiait sur un body acheté par l’un d’elle. Et à droit des parents prenaient un pot avec leurs enfants qui était encore pire que des petits vampires incontrôlables. J’étais bien heureuse d’être seule…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://projetfou.unblog.fr/
Madelyn Jayce
~ Journaliste & Reporter ~
avatar

Messages : 46
Âge réel : 22

Carnet de Route
Âge du personnage: 25 balais...
Lieu de vie: Manhattan, dans la résidence familiale
Relations:

MessageSujet: Re: Rencontre près d'un verre d'eau [Pv Madelyn & Caragh]   Dim 17 Juil - 20:27

Madelyn resserra l'emprise de ses doigts sur son verre glacé, sujette à un sentiment de nervosité inconnu. Elle leva timidement les yeux et sentit la brûlure familière du regard qui lui signifiait généralement que les principaux personnages de ses articles l'avaient identifiée et ne tarderaient pas à débarrasser le plancher. Mais dans le cas de ce jeune homme, qui n'était pas une de ses cibles, il était sur le point de la reconnaitre et lui témoignait un intéret dérangeant. Jetant un rapide regard à son calepin au stylo écrivant fébrilement en griffant le papier, elle eut soudain peur que ce jeune homme soit la personne avec laquelle elle n'avait aucune envie de finir la journée, à savoir, un journaliste people. Elle espérait de tout son être qu'il ne dissimulait pas d'appareil photo dans son dos pour la photographier... Dans tous les cas, ce charmant garçon était dans la même profession qu'elle et de toute évidence, il avait partit prit dans la concurrence. La conversation avait donc deux issues possibles. La première était que le jeune homme sorte son polaroid dans les dix secondes et l'assome de questions sur ses relations avec son père, sa place dans la société Jayce Company, si elle était une sorte d'espion industriel pour le compte de sa famille étant donné son métier et blablabla... Au contraire, il pouvait aussi chercher à la cuisiner sur sa présence en ces lieux, lui poser des questions sur sa cible, ses intentions... Dans tous les cas, il était clair que la conversation risquait de mal tourner pour elle, et son cerveau marchait à cent à l'heure dans l'espoir de trouver des parades pour esquiver les questions.

A son grand soulagement, il ne se montra ni trop intéressé par sa vie privée ni trop intéressé par son travail, enfin si, son travail l'intéressait. En tout cas, il l'avait identifiée, et coller l'adjectif célèbre à son nom avait eu le don de la mettre mal à l'aise. Le fait qu'il la connaisse ne l'étonnait pas outre mesure, ce qui l'intriguait, c'est qu'il mettait en avant sa profession avant son statut au sein des riches familles. En voilà au moins un qui ne la prenait pas pour une gosse de riche, c'était déjà çà ! Plus sympathique, elle lui sourit gentillement avant de lui répondre :

- Oui, c'est bien moi. Vous savez, çà soulage de rencontrer un journaliste qui vous juge sur vos valeurs et non sur votre notoriété. Vous me flattez !

Elle s'interrompit pour reprendre une gorgée de son jus, sans le quitter des yeux et sans ciller, et s'avança vers lui pour lui glisser la réponse à ses dernières questions.

- Par contre, vous croyez vraiment qu'un journaliste révèlerait ses scoops à un autre, surtout si ils ne bossent pas dans le même journal ? demanda t'elle sur le ton de la plaisanterie avec un sourire malin. Vous n'avez pourtant pas l'air d'être un novice dans la profession... Je vais donc dire que je suis ici parce que je me promenais et que j'avais envie d'un peu de fraicheur. Mais dîtes moi, je ne connais pas votre nom. Peut-être ais-je déjà lu l'un de vos articles...

Elle s'éloigna de nouveau, attendant de voir la réaction de son interlocuteur. Sauf que celui-ci n'eut pas le loisir de répondre tout de suite. Il fut coupée par une jeune fille qui amena une chaise à leur table sans plus d'expliquations avant de lancer au tac au tac :

" Alors on fait une réunion entre créatures de l'ombre sans même m'inviter, ce n’est pas très gentil tout ça."


Bien qu'elle n'ait pas été préparée à ce cas de figure (à savoir une inconnue qui débarque dans votre vie en déballant votre double activité sur le ton de la conversation), Madelyn garda son calme. De toute évidence, cette fille l'avait flairée, et son compagnon de tablée aussi avait été détecté. Ses doigts se crispèrent sur son verre et son esprit calculait toutes les parades possibles pour ce sortir de ce bourbier. Elle détailla la nouvelle venue d'un regard neutre. Apparemment sûre d'elle ! Elle ne pouvait donc pas lui laisser supposer qu'elle faisait erreur. Eluder ? Non, çà ne lui ressemblait pas et elle ne voulait pas que la fille insiste et attire l'attention dans la café. Elle se désolait de ne pas avoir été préparée à une telle mésaventure, mais après le coup de la cible qui s'envole, il fallait bien que cette mauvaise après midi se termine sous une mauvaise augure. Non seulement son article menaçait de lui filer entre les doigts, mais en plus une fille débarquée de nulle part venait de faire voler sa couverture en éclats ! Chouette journée... La réponse fusa toute seule :

- Avant de relever, je préfère savoir à qui j'ai affaire, mademoiselle ... ?

Madelyn leva un instant les yeux sur le journaliste en face d'elle. Lui aussi avait une couverture ? Qui pouvait-il bien être ? Sans parler de cette fille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Kyte
~ Super Admin ~
avatar

Messages : 321
Âge réel : 25

Carnet de Route
Âge du personnage: 26 ans
Lieu de vie: Brooklyn
Relations:

MessageSujet: Re: Rencontre près d'un verre d'eau [Pv Madelyn & Caragh]   Sam 23 Juil - 9:23

La jeune femme, qu'il connaissait bien grâce à ses articles, ne semblait pourtant pas le reconnaitre, ce qui fit naitre en lui un profond sentiment de déception. Milo devait sans doute passer pour un petit journaliste, qui écrit que lorsque ça lui chante. Comment rivaliser face à cette grande reporter qui en avait fait tomber plus d'un? Le seul gros scoop qu'il avait connu dans sa carrière devait sans doute être l'affaire Stelding, une entreprise hautement renommée qui cachait en fait un véritable réseau de prostitution. Quel scandale cela avait été et pendant de longues semaines, on ne parla que de ça ... Mais le journaliste s'en était donné à cœur joie, et même s'il avait dû se nourrir de la peur des autres (en l'occurrence des filles de ce réseau), il avait tout de même réussi à faire parler de lui. Hélas, n'ayant pas, à cette époque, sa carte de journaliste, il avait été contraint de signer ses articles avec ses initiales. Ainsi, seuls les membres de son entourage étaient au courant de son rôle dans l'affaire, ce qui au final, devait être mieux comme ça. Imaginez que des représailles aient lieu, et Milo serait dans de beaux draps. Bref, perdu dans ses pensées, le jeune homme ne fit pas vraiment attention aux réponses de son interlocutrice, et il se contenta de hocher de temps à autres la tête en signe d'assentiment.

Alors que Milo allait répondre à la dernière question posée par Madelyn, une femme, qui devait sans doute avoir le même âge que lui, voire moins, se présenta à eux et les interrompit d'une bien grossière manière. Créatures de l'Ombre? Que voulait-elle dire par là? Celle avec qui le jeune homme discutait faisait-elle partie de son monde, à savoir celui des créatures obscures et des chasseurs d'Ombres? Si tel était le cas, le sorcier ne resterait pas longtemps sur la terrasse de ce café. Il évitait soigneusement la compagnie de ces gens là, qui faisaient sans arrêt appel à lui afin de régler des petits soucis personnels. Milo ouvrit la bouche pour rétorquer une bonne réplique cinglante, mais il fut pris de court par la jeune femme qu'il avait rencontré quelques minutes auparavant. Souriant face à sa remarque, il se renfrogna et n'ajouta pas un mot. Pourtant, il ne put s'empêcher de rajouter ces paroles, avant même que l'étrangère ne dise son nom :


- Comme je vous le disais Madelyn, avant d'être grossièrement interrompu - il regarda d'un œil noire la nouvelle arrivée - je ne pense pas que vous me connaissiez vu que je viens à peine d'avoir ma carte de journaliste, et mes précédents articles étaient signés soit par des initiales, soit par un pseudonyme. Mais sinon, je m'appelle Milo, Milo Kyte.

N'empêche, maintenant qu'il y pensait, l'inconnue qui venait de les interrompre pourrait très bien être dangereuse. Le sorcier n'aimait pas vraiment les vampires et les loups-garous, qu'il jugeait bien trop impulsifs et incapables de se contrôler. Quant aux fées, Milo les détestait cordialement. Il détestait leur arrogance et leur prétention, et il espérait bien que la jolie reporter n'en fasse pas partie. Cela serait du gâchis. En ce qui concerne les membres de son espèce, Milo n'éprouvait ni sympathie ni répulsion, mais il ne chercherait jamais à faire ami ami avec ces "personnes", mais bon, les choses peuvent changer en fonction des circonstances. En est-il jaloux? Possible, mais jamais il ne l'avouerait. Et si c'étaient des chasseurs d'ombres? Là, ce n'était ni aversion, ni sympathie, mais de la véritable indifférence. Chasseurs de démons, mon œil oui. A l'heure actuelle, il en grouille plein les rues, et on se demande bien ce que ces gens fabriquent. Attendant d'être sûr avant de monter sur ses grands chevaux, Milo se contenta d'observer tour à tour les deux jeunes femmes.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alicante-rpg.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre près d'un verre d'eau [Pv Madelyn & Caragh]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre près d'un verre d'eau [Pv Madelyn & Caragh]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les hommes sont comme les débris de verre, au loin ils brillent et de trop près ils blessent.
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» Julia de Lamerlay - Garde tes amis près de toi...
» Verre canette coca cola

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité des Ténèbres :: New York City :: Brooklyn :: Bars & Restaurants-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com