AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Livraison et fleuraison. [PV Tynelad Lyesen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Camille Ibbotson
~ Etudiante & Libraire ~
avatar

Messages : 81
Âge réel : 23

Carnet de Route
Âge du personnage: 22 ans
Lieu de vie: Brooklyn
Relations:

MessageSujet: Livraison et fleuraison. [PV Tynelad Lyesen]   Dim 24 Juil - 23:45

Les vacances de Camille avaient commencées tranquillement. La jeune femme avait prit son rythme entre ses heures à la librairie, le temps passé à aider sa mère à la maison, son bénévolat auprès d'une association de son quartier et quelques sorties avec ses amis. Finalement, elle n'avait pas du tout le temps de s'ennuyer, et c'était pour le mieux car elle ne supportait pas cela. C'est ainsi que les semaines précédentes s'étaient déroulées, avec en emploi du temps pour la jeune femme presque aussi chargé que lorsqu'elle avait cours, au moins elle ne perdait pas le rythme et n'aurait aucun mal à reprendre à la rentrée. Mais pour le moment, c'était le cadet de ses soucis.
En effet, depuis trois jours, mais surtout pour deux longues semaines, son employeur le vieux Tom avait décidé de s'offrir des vacances pour la première fois depuis bien longtemps. Il était parti rendre visite à une de ses filles qui habitait à l'autre bout du pays, abandonnant donc sa chère librairie aux mains de Camille. La jeune femme travaillait dans l'établissement depuis maintenant trois ans mais c'était la première fois qu'elle se retrouvait seule aux commandes du petit commerce. Autant dire qu'elle était tout de même quelque peu perdue. Pour le moment elle n'avait pas fait trop de bêtises mais elle craignait de faire des erreurs, dans les comptes par exemple. Fort heureusement son patron avait fait en sorte qu'elle n'ai que des tâches courantes à effectuer : il avait confiance en elle, mais il avait quand même eu du mal à laisser sa boutique pendant deux semaines.
Ce départ avait eu pour conséquences pour la jeune fille une réduction drastique des ses autres activités de vacances. En effet, en temps normal pour une période de vacances, la jeune femme était présente à la librairie uniquement les après-midi avec un jour de libre par semaine. Mais là, étant seule aux commandes elle devait assurer l'intégralité des heures d'ouvertures ce qui lui laissait nettement moins de temps libre. La veille par exemple, elle avait du refuser une sortie cinéma avec quelques amis de sa promotion, étant confinée dans le magasin. Cependant, elle ne pouvait pas se plaindre car sa tache n'était pas trop difficile et sa marge de manœuvre plutôt grande. En plus, elle pouvait profiter du temps libre qu'elle avait à attendre les clients pour avancer dans les rares devoirs de vacances qu'elle avait. Sur un coup de tête elle avait choisi de suivre une option de littérature en plus de ses cours de droit habituels et cette dernière demandait la lecture de plusieurs ouvrages sur un thème donné pour la rentrée. Après les avoir rapidement commandés et reçus, la jeune femme c'était donc lancée dans la lecture de ces livres ayant pour thème la justice, histoire de s'avancer un maximum et de ne pas se retrouver avec tout à faire durant la dernière semaine comme cela risquerait d'être le cas de certains de ses camarades.
Ce jour là Camille était justement en train de s’atteler à la lecture d'une tragédie de la Grèce antique due à Eschyle lorsque le bruit caractéristique de la porte du magasin s'ouvrant se fit entendre. Son livre toujours à la main le jeune femme quitta donc l'arrière boutique dans laquelle elle s'était réfugiée pour manger un peu plus tôt et de laquelle elle n'était pas encore ressortie. Il devait être un peu plus de treize heure trente et la chaleur de ce jeudi de juillet se fit ressentir lorsque la porte s'ouvrit entre l'extérieur avec la ville étouffante et la librairie climatisée. La personne, ou plutôt le jeune homme, qui venait s'entrer était tourner vers l'extérieur, portant visiblement quelque chose, et tournait le dos à Camille. Cependant la jeune femme le reconnu, il passait régulièrement pendant qu'elle travaillait.


- Oh ! Bonjour Tynelad.

Si la jeune vendeuse connaissait le nom de ce jeune homme ce n'était pas uniquement parce que c'était un client régulier de l'établissement, il était aussi employé chez l'un des fournisseur de la librairie. Même si elle ne connaissait pas grand chose de lui, elle savait qu'il livrait régulièrement des fleurs à la libraire pour le compte d'un fleuriste installé un peu plus bas dans la rue. Et visiblement, cela devait être pour cette raison qu'il était là car lorsqu'il se retourna Camille pu constater qu'il était chargé de nombreux cartons contenant habituellement les fragiles décorations. L'équilibre de ses boites dans les bras du jeune homme étaient précaire et dès qu'elle le remarqua la jeune femme posa son livre dont la couverture indiquait sobrement "L'Orestie" et se précipita à son secours en lui offrant un sourire amusé. Une fois le chargement en sécurité sur le sol, la jeune femme contourna le comptoir afin de jeter un oeil sur l'agenda car quelque chose la chiffonnait : elle ne s'attendait pas du tout à cette livraison.
La vérification la rassura quelque peu, sa mémoire ne lui jouait pas de tour, il n'y avait rien de noté pour cette semaine là au sujet d'une livraison de fleurs. Le vieux Tom avait tout simplement oublié de la prévenir, ou alors c'était une erreur de date de la part du fleuriste. Mais la première hypothèse lui paraissait plus plausible...


- Je suis désolée mais je ne m'attendais pas du tout à cette livraison... Tom est en vacances et il avait du oublier de me prévenir, je ne sais pas trop quoi faire.

Si Camille était aussi ennuyée c'était parce que cette histoire de fleurs dans le magasin, c'était une idée farfelue du vieux Tom, une autre de ses lubies. Et comme tout se qui touchait de près ou de loin à ses idées quelque peu farfelues, c'était toujours lui qui s'en occupait. La décoration de son magasin, c'était son rayon et Camille n'avait pas trop son mot à dire. Généralement elle ne faisait qu'accueillir le livreur et prévenir son patron de son arrivée. Après, c'était lui qui gérait ça tout seul, se débrouillant avec ce qu'on lui avait apporté. Là, l'étudiante en droit allait bel et bien être obligée de s'en occuper. Pas que ça la dérange, elle n'aurait jamais refuser de faire ça, généralement elle ne était simplement écartée. Il fallait trouve comment arranger de qui venait de lui être livrer. Et pour cela, elle espérait juste que le jeune homme décoiffé aux charmants yeux bleus et à l'air rêveur puisse l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revia-rpg.forumactif.com/
Tynelad Lyesen
~ Sorcier de Magie Verte ~
avatar

Messages : 13
Âge réel : 20

Carnet de Route
Âge du personnage: 21
Lieu de vie: Brooklyn
Relations:

MessageSujet: Re: Livraison et fleuraison. [PV Tynelad Lyesen]   Lun 25 Juil - 9:21

Tynelad avait eu des vacances tranquilles. Du moins, si l'on enlevait de son lourd emploi du temps les révisions qu'il devait effectuer afin d'avoir une chance de pouvoir finir sa seconde année d'étude. Car la médecine demandait de fréquentes révisions, et les paresseux et les traînards n'avaient que très peu de chance de continuer. Lui même avait vu des gens rester ne pas réussir à passer, et plus de pleurs que de cris de joie lors de l'annonce des résultats. Lui-même avait réussi en révisant, malgré ses facilités et s'en félicitait car sinon il aurait pu rester en première année.

De plus, il fallait retirer de l'emploi du temps le temps passé à choisir les fleurs pour composer les bouquets - quand il avait à le faire -, le déchargement des fleurs - tâche qui lui échouait fréquemment, malgré son manque de force -, la vente et les conseils auprès de la clientèle - en devant, cela va de soit mais l'agaçait parfois, sourire constamment - et quantité d'autres tâches, comme emballer les fleurs après les avoir déballées, les poser ici et là, passer en caisse, prendre note des livraisons et les effectuer. D'habitude, tout allait bien, car il y avait 4 employés - le patron compris -, lui et un autre stagiaire, avec lesquels il avait pu sympathiser. Et à 6, tout était simple. Mais, là... seul le patron et lui, Tynelad Lyesen, étaient restés. Et le dit-patron s'occupait de négociations importantes, car le commerce des fleuriste avait diverses propositions de rachat. Et il fallait batailler, refuser, et songer à accepter pour le pauvre tenancier assailli par les appels téléphoniques, les mails et parfois les lettres.

Et il échouait donc à Tynelad un peu plus de trois fois le travail habituel, le bon côté des choses étant du à la désertion de grand nombre d'américains : ils allaient eux aussi en vacance. Mais cela n’empêchait le faible nombre de fleuriste de peser sur les épaules de l'étudiant. Qui attendait souvent avec impatience l'heure de sa pause, allant de treize heure trente à quinze heure trente. Or, ce jeudi, la pause n'avait pas eu lieu.


Ou du moins, était retardée. Il avait du effectuer une livraison de dernière minute pour la librairie chez laquelle il se fournissait souvent. Heureusement, il pourrait prendre sa pause une fois la livraison effectuée.


" Bonjour Camille. Monsieur n'est pas là ? "

Tynelad appréciait bien la compagnie de Camille. Une stagiaire, selon le libraire en chef en tout cas, assez appliquée... ou plutôt sa présence : ils n'avaient pas pu faire connaissance pour le moment. Il ne l'avait pas souvent remarquée, malgré ses livraisons et achats réguliers. C'est qu'elle était assez distante et discrète.
Et c'est tout à ses pensées, il ne vit pas que le chargement commençait à tomber et ne le sentit que trop tard... lorsque Camille lui sauva la mise, l'aidant à tout rétablir.


" Merci, merci beaucoup... "

Une fois que tout fut posé à terre, le livreur se permit de respirer et de parler.

" Oh, je vois... Il mit de coté une mèche rebelle tout en continuant de parler j'imagine que vous ne savez pas vraiment comment faire. "

Camille n'avait jamais assisté à la mise en place des fleurs. Il aidait souvent le libraire à tout mettre en place. Regardant la librairie, il vit qu'il n'y avait trace d'un végétal fané. Tout avait été retiré, mais des vases étaient présents ci et là. Le livreur expliqua brièvement à la stagiaire comment procéder.

" Alors, on peut encadrer un livre phare par une couronne de fleur. J'ai des fleurs factices mais je vous conseille les vrais, même si il faudra changer souvent. Les factices, bien que semblant réelles, déçoivent souvent. Bien sur, on peut aussi ne pas faire ceci... Ensuite, on vide l'eau des vases et les pose où l'on souhaite, en trouvant une symétrie si possible. Monsieur appréciait bien aussi choisir les fleurs par thème. Au rayon jeunesse, des fleurs très vives et colorées. A celui fantastique, des fleurs plus étranges que la normale, et cætera. Les vases peuvent s'accorder aussi... "

Et le fleuriste sortit quelques fleurs. Des delphiniums pourpres, s'accordant à perfection avec un vase bleu violacé clair. Ceci irait bien avec le rayon fantastique. Sinon, il faudrait trouver des fleurs rouges et des fleurs noires pour la partie "policier" de la librairie.
Il faudra faire attention à l'heure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Ibbotson
~ Etudiante & Libraire ~
avatar

Messages : 81
Âge réel : 23

Carnet de Route
Âge du personnage: 22 ans
Lieu de vie: Brooklyn
Relations:

MessageSujet: Re: Livraison et fleuraison. [PV Tynelad Lyesen]   Lun 25 Juil - 19:16

Lorsque Camille lui avait sauvé la mise en empêchant son chargement de s'étaler par terre, le jeune livreur la remercia sincèrement. Cela se voyait qu'il était plus rassuré de voir tout posé à terre plutôt que dans ses bras. Il était vrai qu'il n'était pas très musclé, ne pouvait s'empêcher de penser la jeune femme. Il avait quelque chose d'enfantin en lui, comme si malgré le fait qu'il ai approximativement le même âge qu'elle, du moins à son avis, elle ne pouvait pas en être certaine, il avait encore du temps devant lui pour grandir. Finalement la jeune femme appréciait cela et préférait nettement le voir lui qu'un autre livreur. Certes elle ne le connaissait pas vraiment mais de tous les autres, c'était sans aucun doute le plus poli et le plus serviable. En plus, elle savait qu'il s'intéressait réellement aux livres comme le prouvait les nombreux achats qu'il avait déjà fait dans la boutique, et cela se voyait qu'il avait une affinité particulière avec les plantes dont il s'occupait.

" Oh, je vois... j'imagine que vous ne savez pas vraiment comment faire. "

C'était tout à fait cela ! Il l'avait coupé dans ses réflexions mais il avait exprimé ce à quoi la jeune vendeuse se trouvait confrontée. Jamais elle n'avait eu à s'occuper de cela et d'aussi loin qu'elle se souvienne, elle n'avait jamais non plus assisté à la décoration de la boutique. A force d'y travailler, elle ne remarquait même plus les vases garnis qui étaient disposés entre les rayons, alors comment allait-elle faire pour s'en sortir à cet instant ? Heureusement, le ton de a voix du jeune homme montrait qu'il comprenait parfaitement la situation et qu'il était prêt à l'aider.
Cependant, quelque chose dans sa phrase avait fait réagir Camille. Ce n'était sans doute pas le geste qu'il avait esquissé. Non. Elle même passait son temps à repousser les cheveux qui lui tombaient dans les yeux donc cela ne pouvait pas l'avoir interloqué... Ce devait être le vouvoiement, elle ne voyait que cela. La jeune femme était timide, mais à part les parfaits étrangers et les personnes ayant une autorité, elle ne vouvoyait généralement pas les gens, trouvant que cela mettait une trop grande distance entre eux. En plus, il était de sa génération, il aurait normalement pu la tutoyer, ce n'était pas parce qu'il avait quelque chose d'enfantin dans son visage qu'il lui devait le même respect qu'à des aînés. Intérieurement elle se promit de lui en faire la réflexion, mais plus tard, là il avait reprit la parole, lui expliquant comment ils agissaient en temps normal avec le vieux Tom.
Il était question de vraies fleurs, de fleurs factices, d'arrangements des vases en fonction des thèmes des rayons, des tas de choses auxquelles Camille n'aurait jamais pensé seule. Décidément, la décoration ce n'était vraiment pas son truc, sans Tynelad elle aurait vraiment été totalement perdue. Là même, elle avait du mal à suivre tout ce qui lui était raconté tant cela dépassait ses domaines de compétence. Pendant son explication, l'apprenti fleuriste avait dégagé quelques fleurs des cartons, exposant ainsi ce qu'il lui expliquait. Le seule chose qui venait en tête à la jeune femme à ce moment là était que c'était quand même super joli toutes ces fleurs et qu'il faudrait vraiment qu'elle fasse un peu plus attention à la manière dont était décorée la boutique.
Une fois qu'il eut fini ses explications, Camille s'éloigna quelque peu pour aller récupérer deux vases clairement visibles entre les rayonnages avant de revenir vers lui. D'après ce qu'elle avait compris, il fallait harmonisé les vases, leur contenu et l'endroit où ils seraient disposés donc le plus simple était, à son avis, de les réunir pour choisir en les comparant aux fleurs qu'il avait apporté. Elle se décida donc à lui exposer sa théorie, si elle avait tord autant qu'il lui dise tout de suite avant qu'elle ne déménage la moitié du magasin.


- Pour ce qui est des fleurs, je n'y connais vraiment rien alors on va faire comme d'habitude... Je pense que le plus simple serait de commencer par réunir les vases dispersés un peu partout et de les remplir. Il y a un robinet dans l'arrière-boutique.

En disant cela elle lui indiqua la porte qui menait à la pièce dont elle était sortie lorsqu'elle l'avait entendu arriver. Puis avant de lui laisser le temps de répondre quoi que ce soit, elle enchaîna sur ce qui l'avait interloqué dans ce qu'il avait dit.

- Et au fait, on doit avoir à peu près le même âge, tu peux me tutoyer si tu veux, ça ne me pose vraiment aucun problème.

En s'adressant à lui elle avait elle-même naturellement employé le tutoiement et espérait qu'il ne lui en voudrait pas et accepterait cette marque de sympathie.
Elle lui souri à nouveau avant de se diriger vers la réserve pour y déposer les vases. Elle fit un peu de place sur la table, repoussant la plateau sur lequel était posé le gâteau qu'elle avait préparé la veille au soir et qu'elle avait apporté pour grignoter en lisant. Elle rangea aussi au frais la bouteille de limonade qu'elle avait sorti en mangeant et fit couler l'eau au robinet pour que cette dernière se refroidisse elle attendant que le jeune homme la rejoigne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revia-rpg.forumactif.com/
Tynelad Lyesen
~ Sorcier de Magie Verte ~
avatar

Messages : 13
Âge réel : 20

Carnet de Route
Âge du personnage: 21
Lieu de vie: Brooklyn
Relations:

MessageSujet: Re: Livraison et fleuraison. [PV Tynelad Lyesen]   Lun 25 Juil - 20:30

Consciencieusement, Tynelad sortit une à une les fleurs des cartons. Elles étaient enveloppées dans du plastique et étaient fort jolies, attirant l’œil d'un passant lambda sur un livre ou un autre, et sur la librairie. Une bonne chose. "Tom" avait eu une riche idée, de l'avis de Tynelad. Et il allait principalement à cette librairie, car, en plus de la proximité entre elle et sa maison, ses employés étaient très gentils. Et monsieur Tom était, lui, ingénieux et avait une certaine sagacité, aussi, le livreur ne doutait guère du bon choix du libraire, qui devait estimer que Camille était une personne digne de confiance pouvant tenir la boutique en son absence. Entre deux fleurs sorties, il détailla la femme qui se tenait devant lui. Une belle peau, lisse, vierge de toute cicatrice, une cascade de cheveux libres, ayant une forte belle couleur, et un corps un peu "madame tout-le-monde", même si elle était assez jolie. Pas une beauté qui se remarquait de loin et qui laissait béat toute personne à côté, juste un côté charmant, mignon. Une touche de charme qui allait bien à l'ensemble, un je ne sais quoi à peine perceptible.

Il était content de pouvoir faire connaissance. C'était une bonne chose, car une personne travaillant dans une librairie - et recommandée par le vieux Tom, qui plus est - ne pouvait être mauvaise. Et vu la manière dont elle l'avait aidé spontanément, cela se voyait.

Il fallait déplacer une fleur après l'autre après l'avoir sortie du carton jusqu'à une table posée à proximité, la déballer et jeter l'emballage dans la poubelle. Et le faire quantité de fois car le libraire avait pour habitude de commander beaucoup de fleurs. Ce qui lui revenait assez cher mais était un bon investissement, car l’œil attiré trouvait souvent son bonheur et achetait alors qu'il n'avait pas prévu de le faire, trouvant un livre entouré par une couronne de fleur, ou regardant juste entre les rayons d'une librairie belle à contempler. Et alors que le stagiaire déballait patiemment et attentivement chaque fleur, il entendit une suggestion censée, qu'il allait s'empresser d'approuver. [/i]


" Bonn..." " Et au fait, on doit avoir à peu près le même âge, tu peux me tutoyer si tu veux, ça ne me pose vraiment aucun problème."...e idée. Et si cela ne vous dérange pas, je veux bien. Enfin, je veux dire, te ne d.. bref. Bonne idée. Pendant que je met les fleurs sur cette table et jette les emballages, pourrais tu chercher les dits-vases ? Je viendrai aider dès que j'aurai fini, si je peux venir à cette occasion dans l'arrière boutique.

Sur ce, le fleuriste stagiaire continua sa tâche, se demandant pourquoi il n'avait pas tutoyé dès le départ Camille. Peut-être car il avait pris sa discrétion pour un côté distant, et avait respecté la distance par le vouvoiement ? Ou encore par respect élémentaire ? Ou juste par habitude ? Il cherchait à comprendre. Mais de toute manière, ce n'était pas grave. Après tout, qu'est-ce que cela changerait de le comprendre ? Rien, mais cela l'aiderait à dormir.

Il mit du temps, mais bientôt, toutes les fleurs furent déballées et les emballages jetés, et il put aller dans l'arrière boutique, y voyant un curieux spectacle : une limonade trempant dans l'eau froide et des vases posés un peu partout. Enfin bon, il n'avait pas à juger, et s'attela à la tache de remplir les vases d'eau froide et de les déposer sur une table où un gâteau était posé. Il renversa un moment un peu d'eau sur sa main et frissonna, imaginant ce que ressentait, en pire, les poissonniers en hiver. L'eau était très froide, et la limonade serait très rapidement fraiche. Sans s'attarder sur cette dernière pensée, il continua et se rappela quelque chose, à mi-remplissage d'un vase. Il boucla rapidement cette tache.


" Excusez moi. Je reviens rapidement. "

L'étudiant se mordit la lèvre. Il avait utilisé le vouvoiement. Il alla rapidement à la salle où étaient posés les fleurs et regarda rapidement. Il y avait un nombre impair dans les groupes de certaines fleurs. On pouvait faire un bouquet regroupant une fleur de chaque en les mettant à part, mais même avec, le noir d'une fleur tranchait trop sur le bleu vif d'une autre, qui contrastait avec le rose pâle d'une dernière. Il retira la fleur bleu. Le noir et la rose pale irait difficilement ensemble, soit, mais cela ferait un joli effet de style. Ainsi, un bouquet pour l'entrée était... parfait et fait. Il retourna dans l'arrière boutique et tendit la fleur à Camille, se retenant de la vouvoyer.

" Tiens. Il y avait cette fleur en trop... Je crois que tu peux la garder, nous en avons suffisamment au magasin. Pour te remercier de ton aide. "

Il sourit, et continua de remplir les vases un à un après. Les vases étaient bien faits et fort jolis. On pourrait faire une couronne avec les fleurs factices restées dans l'autre carton pour entourer des livres, ensuite, une fois que tout serait posé.
C'était quand il avait l'impression d'aider les gens et de rendre le monde plus gai, plus verdoyant, plus beau que Tynelad était content d'être stagiaire fleuriste.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Ibbotson
~ Etudiante & Libraire ~
avatar

Messages : 81
Âge réel : 23

Carnet de Route
Âge du personnage: 22 ans
Lieu de vie: Brooklyn
Relations:

MessageSujet: Re: Livraison et fleuraison. [PV Tynelad Lyesen]   Lun 25 Juil - 23:39

Lorsque Camille proposa le tutoiement à Tynelad, le jeune homme sembla d'abord enthousiaste. Il affirma que c'était une bonne idée mais se contredit immédiatement en la vouvoyant dans la même phrase. Il se rattrapa sur le champs mais se mit à cafouiller. Il devait avoir un problème avec cette marque de politesse mais la jeune femme ne s'en formalisa pas, se contentant de lui adresser un sourire encourageant. Après tout, c'était le première fois qu'ils se parlaient vraiment, quoi de plus normal ? Généralement ils se croisaient, se contentant de se saluer. Ils avaient échangé leurs prénoms la première fois en se présentant mais cela c'était arrêté là puisque quand elle avait comprit pour quoi il était là, elle avait appelé son patron. Et les fois suivantes, cela s'était déroulé de la même manière, mais pas ce jour là. Ce jeudi ils étaient seuls et rien ne les empêcherait de faire un peu plus connaissance si ils le désiraient. Après tout, dans cette ville immense, faire une rencontre en dehors des cours pour des jeunes gens qui ne sortaient pas, ce n'était pas chose facile et peut-être n'était-il juste pas habitué à discuter avec une personne qu'il ne connaissait pas vraiment. Finalement Camille le comprenait, elle non plus n'était pas du genre à parler au premier passant si elle ne se sentait pas tout à fait à l'aise dans son environnement. Heureusement pour eux, car cela se voyait que le jeune homme était plutôt réservé, Camille se sentait comme chez elle dans ce petit magasin et elle était donc en mesure de surmonter sa timidité et de mener une conversation.
Cependant, ce n'était pas encore tout à fait le moment de parler d'eux. Le jeune livreur venait de lui demander de réunir les vases dispersés entre les rayons pendant qu'il déballait lentement et méticuleusement les fragiles plantes. Il ajouta aussi qu'il viendrai l'aider dans l'arrière-boutique lorsqu'il aurait terminé, si il était autorisé à y rentrer. Cette idée donna presque envie de rire à Camille mais puisqu'il avait réussi à abandonner le "vous" si distant, elle prit sur elle même pour ne pas avoir un comportement qui aurait à nouveau pu le mettre mal à l'aise. Elle se contenta juste de répondre.


- D'accord ! A moi la chasse aux vases cachés. Et bien sûr que tu as le droit de venir dans l'arrière boutique, je t'assure que tu n'as rien à y craindre, je n'y cache pas de monstre féroce.

Sa voix était enjouée et elle n'avait pas pu s'empêcher de faire une remarque, certes légère, sur cette étrange demande d'autorisation à entrer dans la partie cachée du magasin.
C'est en pensant à cela que la vendeuse partit à s'assaut des étagères pour rechercher les vases perdus au milieu des livres. Certes la réserve n'était pas accessible aux clients, mais il n'en n'était pas uns, pas à ce moment là en tout cas. En plus, elle avait elle même parlé du robinet de cette pièce, pour elle c'était clair que c'était une invitation à s'en servir et donc à entrer dans la pièce. Il ne devait pas raisonner tout à fait de la même manière qu'elle... La jeune finit même par fouiller dans sa mémoire à la recherche d'une parole du vieux Tom qui aurait pu expliquer cette demande. Mais rien ne lui revint laissant sous-entendre qu'il avait un jour interdit au fleuriste de s'introduire à cet endroit.
Tout en réfléchissant à cela, Camille arpentait les rayons du magasin, à la recherche des vases qui s'y trouvaient. Certains étaient clairement visibles mais d'autres étaient bien mieux cachés et à chaque passage elle se demandait si elle n'en oubliait pas. Il n'était pas rare qu'elle retrouve dans les rayonnages des objets n'ayant apparemment rien à y faire et ne doutait donc pas un instant que seul le vieux Tom savait exactement où étaient tous les vases vides. Cependant, au bout d'un certain temps, elle pensa les avoir tous regroupés dans l'arrière boutique et se dit que s'il en manquait un, ce ne serait pas la fin du monde. Durant sa quête elle était passée et repassée devant Tynelad qui continuait à déballer les fleurs et à chaque passage elle se fit la remarque que cette diversité de couleurs avait vraiment quelque chose de magique.
Ayant fini son oeuvre, Camille avait été l'attendre dans l'arrière boutique, priant intérieurement pour qu'aucun client n'entre à ce moment là car le magasin avait réellement des airs de champs de bataille. Un champ de bataille fleuri, certes, mais un champ de bataille quand même. Par chance, le début d'après-midi, un jeudi qui plus est, n'était pas le moment de la semaine où ils faisaient leur plus gros chiffre d'affaire. Il y avait au contraire de grandes chances pour que le magasin reste vide un certain temps si l'on omettait les deux étudiants.
Finalement, elle n'eut pas trop longtemps à attendre et le jeune homme ne tarda pas à la rejoindre. Après un rapide coup d'oeil scrutateur sur l'état des lieux, il commença à remplir les vases qui étaient éparpillés dans la salle d'eau fraîche et les déposa sur la table, non loin du gâteau. En voyant l'expression quelque peu surprise de l'invité en entrant dans la salle, Camille ne pu s'empêcher de regarder elle aussi cette pièce qu'elle connaissait par coeur et c'est avec effroi qu'elle constat l'ampleur des dégâts. Avec les vases posés de-ci, de-là, des livres guère mieux rangés, son gâteau et sa limonade, l'impression d'ordre ne pouvait pas être la première que l'on ai en entrant. C'est donc quelque peu confuse qu'elle s'empressa d'essayer d'expliquer l'état de rangement de la pièce.


- Je suis désolée pour l'état des lieux, je n'ai jamais été très... ordonnée.

Pas très ordonnée. C'était le moins que l'on puisse dire, c'était un vrai capharnaüm. Heureusement il ne sembla pas trop s'en formaliser, se concentrant sur les vases et se demandant sans doute de quelles fleurs il allait les remplir. Et tout à coup, il s'excusa et indiqua qu'il revenait tout de suite, oubliant à nouveau le tutoiement. Camille s’apprêta à lui rappeler que le "tu" était bien plus amical que le "vous" mais il avait déjà quitté la pièce. La jeune femme prit alors sa place auprès du robinet et continua à remplir d'eau les vases qui étaient vides en attendant qu'il revienne. Ce qu'il fit sans trop tarder.

" Tiens. Il y avait cette fleur en trop... Je crois que tu peux la garder, nous en avons suffisamment au magasin. Pour te remercier de ton aide. "

Il l'avait tutoyé, preuve que la fois d'avant avait simplement été une omission, un simple réflexe, mais surtout, il lui tendait une fleur. Elle était toute simple, bleue, mais si jolie. Le sourire qui répondit à celui du jeune homme était radieux mais les joues de Camille rosirent quelque peu. En effet, en dehors de son anniversaire, la jeune femme n'était pas habituée à ce qu'on lui offre quoi que ce soit, surtout de la part d'un jeune homme quasi inconnu de son âge.
Après un instant à n'avoir su quoi dire ni quoi faire, temps durant lequel Tynelad avait reprit son ouvrage auprès des vases, Camille finit par planter la fleur qui venait de lui être offerte dans ses longs cheveux chocolat et se tourna vers le jeune fleuriste pour le remercier.


- Oh merci ! C'est très gentil, mais il ne fallait pas... Enfin, un cadeau ça ne se refuse pas, mais tu sais, c'est un peu mon boulot de t'aider, c'est moi qui devrait te remercier. D'ailleurs une fois qu'on a fini, je t'offre une part de gâteau et un verre de limonade. J'ai fais le gâteau moi même mais j'en ai déjà mangé un morceau et je ne suis pas morte donc il ne doit pas être empoisonné. Enfin, c'est seulement si tu veux et si tu as le temps, je ne voudrais pas te mettre en retard dans ton travail...

Alors qu'elle n'était pas habituée à beaucoup parler, là elle avait eu l'impression de se surpasser, mais c'était pour la bonne cause. Si il acceptait son invitation ils pourraient sans doute enfin faire connaissance, depuis le temps qu'ils se croisaient en anonymes... Surtout qu'il avait vraiment l'air sympathique ce jeune homme. Un peu rêveur mais sympathique.


[PS : Il faut que tu me passes le code de ton vert, ça me stresse de reprendre tes paroles d'une mauvaise couleur
PPS : J'ai quelque part dans mon cerveau l'idée que tu trinquais toujours à la limonade. Je ne sais pas d'où me vient cette idée mais dis moi que je ne suis pas folle et qu'elle est bien fondée sur quelque chose...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://revia-rpg.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Livraison et fleuraison. [PV Tynelad Lyesen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Livraison et fleuraison. [PV Tynelad Lyesen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» Délais de livraison chez GW?
» Maelstrom Games
» Sites de modélisme
» Maelstrom games..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité des Ténèbres :: New York City :: Brooklyn-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit