AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Shopping : jeans et paires de chaussures entre filles ... [PV Lily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Madelyn Jayce
~ Journaliste & Reporter ~
avatar

Messages : 46
Âge réel : 22

Carnet de Route
Âge du personnage: 25 balais...
Lieu de vie: Manhattan, dans la résidence familiale
Relations:

MessageSujet: Shopping : jeans et paires de chaussures entre filles ... [PV Lily]   Mar 19 Juil - 20:22

L'été, saison propice aux rencontres... C'était surtout la saison où on dilapide son argent à une telle vitesse que son porte monnaie se retrouve dégarnit en moins de temps qu'il n'en faut pour dire "ouf".

Faire les boutiques est en effet le loisir le plus répandu chez les jeunes new-yorkaises, et Madelyn n'échappait pas à la règle. Qu'il est jouissif de resortir d'un magasin avec presque plus de sac qu'on ne peutr en porter ! Des vestes, des jeans, des paires de chaussures... Quand on entre dans l'univers de la mode, on oublie parfois qu'on fait des économies. Ainsi la jeune reporter avait oublié qu'elle économisait pour se payer cet appareil photo dernier cri vu dans un magazine de technologie high tech. Une petite merveille qui lui vaudrait sans doute pas mal d'argent mais surtout qui lui permettrait de joindre la preuve visuelle au contenu textuel de ses articles. Mais cet achat en perspective avait perdu toute importance dès qu'elle avait passé les portes de ce palais de la mode en plein manhattan. La frénésie de l'achat l'avait emportée et elle avait essayé plus de jeans qu'elle ne pouvait en porter dans ses bras. L'excuse était que sa garde robe était un peu vieillotte et avait besoin de tissus neuf. Bien qu'elle fut indépendante financièrement, Madelyn avait bien du mal à réfréner cette folie du shopping, car même si elle aimait acheter des vêtements, il n'y avait pas que çà, les livres, les cds et les dvds trouvaient toujours une place dans ses dépenses.

D'un autre côté, la jeune femme profitait de ses quelques jours de congés que lui avaient accordé son rédacteur en chef. La presse carburait à plein régime depuis quelques temps, sa rubrique plus précisément. L'emprisonnement d'un sénateur très influent avait eu lieu la semaine passée et couvrir l'évènement avait été l'objectif principal de ses collègues et elle même. L'imprimeur avait donc sortit un hors-série concernant la corruption au sein du gouvernement ainsi que les interviews exclusives de l'avocat du prisonnier et de son accusateur. Si le travail avait été éreintant, il avait le mérite d'avoir payé au delà de toute les espérances. La tirage et la vente avaient été si importants que même si on avait intenté un procès contre le journal, les pertes auraient été insignifiantes. La seule conséquence malencontreuse que cela avait eu pour Madelyn était ce nouvel article dans la presse people traitant de son implication personnelle dans les scandales politiques avec sa photo en gros sur une seule page. Etre célèbre avait des revers que la jeune femme ne connaissait que trop bien, d'ailleurs, elle s'en serait bien passé pour le moment.

A présent, elle avait oublié le journal et tous ses tracas professionnels. Plantée devant une rangée de tuniques aussi magnifiques que hors de prix, elle entreprenait de choisir entre une bleue ou une magenta, un horrible dilemme qui lui donnait l'impression de redevenir ado. Elle finit par prendre les deux et c'est aux anges qu'elle sortit de l'allée, bousculant au passage une jeune blonde très chargée.

- Excusez moi ! C'est la première fois que l'on se rencontre et je donne une très mauvaise impression ! plaisanta t'elle en lui rendant la boîte à chaussure qu'elle avait fait tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Galloway
~ Fée ~
avatar

Messages : 26

MessageSujet: Re: Shopping : jeans et paires de chaussures entre filles ... [PV Lily]   Mer 20 Juil - 1:33

Il en faut peu pour être heureux...

Lily pointa le nez dehors avec un sourire plutôt heureux sur les lèvres. Aujourd'hui il faisait gris et moche, pour peu on aurait presque pu croire que le ciel allait tomber sur la tête des humains. Pas la moindre trace de soleil à l'horizon ce qui enchantait la jeune fée qui n'aimait guère les ciels bleus et les séances de bronzage. Saisissant son parapluie et son sac à main, elle se glissa à l'extérieur sans la moindre idée de ce qu'elle pourrait bien faire.
La demoiselle était dans une période de calme après la tempête. Durant des semaines elle avait dragué un banquier, se glissant dans la peau de la parfaite fiancée. En plus de voir son charme opérer une fois de plus, la position sociale de sa victime lui permettait d'atteindre des restaurants chics dans lesquels elle n'aurait normalement pu que rêver d'être. Puis le jour était arrivé où le malheureux avait fait l'erreur de sortir la bague de fiancaille lui prouvant qu'il était totalement dingue d'elle. C'est ce moment là que Lily avait choisi pour tout détruire, s'amusant à écraser la moindre joie de sa cible. Tout cela en emportant bien évidemment la bague sertie de diamant qu'elle avait pu revendre contre un beau paquet de billets.
Billets qui se trouvaient actuellement dans son porte-monnaie.
À New York.

Le chemin de la jolie fée c'était assez vite dessiné de lui-même. Un après-midi shopping histoire de renouveler sa garde-robe déjà bien remplie de tenue plus à la mode les unes que les autres. Mais il fallait bien ça pour faire craquer les hommes et les emporter dans un jeu de séduction où ils seraient les futurs perdants.
C'était quand même une chose que Lily appréciait chez les humains. Leur façon de créer toujours plus de vêtement, toujours plus beaux les uns que les autres. Si la vie ne tenait qu'à la fée, l'espèce humaine aurait été exterminée depuis bien longtemps, sauf les créateurs de mode qui auraient eu la chance de travailler pour elle en temps qu'esclave. Un temps soit peut que l'on puisse considérer cela comme de la chance.
Mais aujourd'hui n'était pas un jour de fantasme sur ce que la demoiselle ferait si elle dirigeait le monde. Mieux valait oublier tous ces délires infantiles et se reconcentrer sur la texture de cette jupe ou la hauteur de ces talons-ci. Des sujets acutellement bien plus passionant selon elle.

Et c'est avec les mains occupées à porter une boîte de sublime escarpins noirs et une bonne dizaine de sacs plastiques se balançant le long de ses bras que la jeune fée se dirigeait avec un sourire gourmand vers la caisse afin d'ajouter un sac de plus à ses poignets. Ces chaussures, elle en était sûre, étaient l'aquisition de sa vie. Leur talon sublimerait sans aucun doute sa silhouette déjà parfaite. Le bonheur était actuellement entre ses mains...
Et le bonheur fit brutalement un vol plané en direction du sol.
Un peu offusquée, Lily pivota, une main sur sa hanche et un air un peu énervé sur son visage pour découvrir qui avait eu l'audace de la bousculer. Elle se retrouva face à une jeune femme qui lui rendit son carton à chaussure tout en plaisantant sur la situation.

- Excusez moi ! C'est la première fois que l'on se rencontre et je donne une très mauvaise impression !

Oui, effectivement. Une impression très désagréable qui donna presque envie à la fée de tourner les talons en soupirant sur le pathétisme dont pouvaient faire preuve les humains. Elle se retint au dernier moment, une idée venant de germer dans sa tête. Une idée machiavélique qui l'amusait d'hors et déjà.

- Ne vous en voulez pas, tout le monde ici est bien chargé et cela ne doit pas être la première collision de la journée ! Derrière les montagnes de vêtements il est dur de voir quelque chose.

Elle ponctua sa remarque d'un sourire chaleureux à l'égard de la pauvre imbécile qui l'avait percutée. Jouer avec les humains était un des jeux préféré de la demoiselle et elle se disait qu'il n'y avait rien de mieux pour égayer cette journée que de trouver une nouvelle cible à martyriser. Pourvu que cette femme qu'elle méprisait déjà tombe rapidement dans son piège et lui accorde vite sa confiance. Afin que Lily puisse tout détruire en éclatant de rire.
Cela l'amusait tellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madelyn Jayce
~ Journaliste & Reporter ~
avatar

Messages : 46
Âge réel : 22

Carnet de Route
Âge du personnage: 25 balais...
Lieu de vie: Manhattan, dans la résidence familiale
Relations:

MessageSujet: Re: Shopping : jeans et paires de chaussures entre filles ... [PV Lily]   Sam 30 Juil - 16:07

La jeune femme qu’elle avait bousculée avait d’abord eu l’air de mal le prendre, mais ce n’était sans doute qu’une impression car elle se révéla fort sympathique en lui pardonnant sa maladresse. Madelyn la détailla un moment : belle, blonde, une silhouette faite à la perfection avec un air malicieux que la jeune reporter aurait juré avoir déjà vu quelque part à New York. Elle aurait en effet mit sa main au feu que cette nouvelle connaissance avait sans doute un riche petit ami facile à faire tourner en bourrique. Les luxueux vêtements qu’elle arborait dénotaient cette hypothèse. Car des jeunes filles qui ne passent pas dans la presse people fringuées comme de riches héritières çà ne courraient pas les rues, même dans le quartier huppé de Manhattan. Oui, cette fille pouvait certainement lui être utile dans une de ses enquêtes, à condition bien sûr, de connaitre son nom et de lui soudoyer assez d’informations. Ce n’était pas une pensée mesquine, juste professionnelle. Car si Madelyn Jayce avait perdu ses pensées dans ces montagnes de vêtements, celles-ci étaient rentrées au bercail, dans sa tête, et travaillait déjà sur les suites du procès qui paraitrait bientôt en première page. Cette frénésie du reportage, presque aussi puissante que celle du shopping, était toute sa vie, à tel point qu’elle se demandait si elle n’avait pas çà dans le sang : hérité d’un obscur arrière grand père maternel ou paternel résolu à défendre la vérité et à créer un monde plus juste.
Elle offrit un grand sourire sympathique à la jeune blonde et lui tendit la main.

- Ravie de faire votre connaissance, et merci de votre compréhension. Je m’appelle Madelyn Jayce, et vous ? demanda-t-elle en serrant sa main.

Enjouée, elle rattrapa une pile de chemises qui se cassaient la figure en riant, et fit étalage d’une apparente bonne humeur destinée à mettre sa nouvelle connaissance à l’aise. Elle se dirigea alors vers les caisses, jetant un coup d’œil à son pauvre porte monnaie au bord de la faillite et s’adressa à nouveau à sa compagne.

- J’ai une idée ! Je peux vous offrir un café pour me faire pardonner ? On pourrait bavarder un peu de tout et de rien ! Je suis sûre qu’on pourrait devenir très amies toutes les deux… A moins que vous n’en ayez pas fini avec le palais de la mode par excellence !

N’en pouvant plus d’attendre, elle se détourna, faignant de répondre à un message sur son téléphone pour se connecter à internet. Avec la rapidité de l’habituée, elle tapa la recherche des dernières photos people, exclusives, à bientôt paraitre, ou destinées à l’oubli dans des archives de journaux à scandale. Si sa jeune amie avait un riche fiancé, elle figurait dedans, avec un peu de chance. Les photos mirent du temps à s’afficher mais elle dénicha ce qu’elle cherchait avec une facilité déconcertante. Les photos, un peu floues, prisent sans doute par un reporter sous couvertures, étaient localisées dans un restaurant français chic de chez chic, ou la cuisine délicieuse n’avait rien à envier au prix de la réservation. Elle y reconnut la jeune femme blonde, habillée d’une robe de mousseline noire, l’air enjoué, en compagnie d’un banquier en costard qui affichait son air béat devant cette envoutante beauté.
La légende indiquait la rupture du quadragénaire avec celle qu’il considérait comme étant la femme de sa vie, une information encore mal connue malgré sa diffusion sur internet si aucun journal people ne l’avait fichée sur son tableau de chasse. Elle il ne s’agissait pas de n’importe quel banquier !
C’était « le » banquier que son collègue photographe traquait depuis une semaine en quête de photos compromettantes pouvant faire pencher la balance dans son affaire de corruption politique. Madelyn avait trouvé le gros poisson, il ne restait qu’à remonter la ligne.

« Jack va me demander en mariage si je lui rapporte des infos » pensa t’elle en souriant.

Elle coupa son portable d’un geste de ses doigts et reporta son attention sur celle qui allait lui fournir son nouveau scoop.

- Oui, je pense que nous allons être de bonnes amies, Mademoiselle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Galloway
~ Fée ~
avatar

Messages : 26

MessageSujet: Re: Shopping : jeans et paires de chaussures entre filles ... [PV Lily]   Ven 5 Aoû - 23:50

De toute façon, demain il pleuvra.

Lily détailla un peu plus la jeune femme qui lui faisait face. Une jolie blonde au visage d'ange avec malgré tout un côté naturel qui la départageait de toutes ces femmes fades qui se croyaient belles sous leur cheveux décolorés et leur corps refait plusieurs fois à la chirurgie esthétique. Evidemment l'inconnue n'était pas une fée et n'avait donc pas cette grâce qu'offrait son statut à Lily. La jeune fée en conclu que celle qui lui faisait face était belle pour les humains, mais qu'elle n'avait sans doute pas à se faire de soucis. Les regards masculins se tourneraient encore sur elle. Et puis de toute façon dans quelques années les rides effaceraient la beauté des traits alors que la longévité des fées permettrait à Lily d'être toujours la reine qu'elle aimait être.
De plus, Lily trouverait sûrement un moyen de couvrir ce beau visage d'immonde larme. C'est pour ça que, lorsque l'étrangère lui tendit la main avec un sourire, elle la serra sans hésiter.

- Ravie de faire votre connaissance, et merci de votre compréhension. Je m’appelle Madelyn Jayce, et vous ?

Lily lui sourit gentiment. Ainsi c'était le nom de sa future victime... Madelyn Jayce. Il était toujours plus appréciable de mettre un nom sur une cible, de pouvoir nommer la victoire tel un trophée.

- Lily Galloway. Enchantée de faire votre connaissance...

Et ça pour être enchantée, Lily l'était. Une petite innocente qu'elle allait pouvoir croquer toute crue... Juste après une rupture, c'était exactement le genre de chose dont elle avait besoin. Au fond, cette Madelyn était chanceuse, elle aurait été face à une jeune fée d'un peu moins bonne humeur, celle-ci aurait sans doute décidé d'énormément la tourmenter. Mais là c'était juste un petit dessert que s'autorisait Lily. Rien de plus que de gagner sa confiance avant de la rejeter afin de lui faire couler un peu son mascara. Elle n'irait pas jusqu'à lui briser le coeur comme elle l'avait fait avec cet imbécile de banquier qui croyait pouvoir l'épouser.
Ah non mais vraiment, elle n'avait jamais autant rit en voyant sa tête au moment de rompre.

La jeune femme qu'elle venait de rencontrer se dirigea vers les caisses, suivit d'une Lily toute enjouée à l'idée de faire une nouvellle aquisition pours ses petits petons. Ses chaussures seraient merveilleuses avec la jolie robe bleue qui traînait au fond d'un de ses sac. Elle serait toute belle pour retourner à la conquête des hommes maintenant qu'elle était célibataire. Et tout ça grâce à ce charmant banquier... Il était peut-être un poil vieux et pas franchement beau gosse, mais il avait tout de même ses charmes... Enfin c'était surtout son argent qui était charmant. Et encore plus quand il était entre les mains d'une jolie Lily.

- J’ai une idée ! Je peux vous offrir un café pour me faire pardonner ? On pourrait bavarder un peu de tout et de rien ! Je suis sûre qu’on pourrait devenir très amies toutes les deux… A moins que vous n’en ayez pas fini avec le palais de la mode par excellence !

La jeune fée prit à peine le temps de réfléchir. Un de ses principes était de ne jamais refusé les cadeaux. Même si actuellement ses poches étaient pleines, elle ne doutait pas que bientôt elles seraient un peu trop légère, surtout si sa frénésie d'achat continuait. Alors un café ce n'était rien d'autre que quelques dollars, mais c'était déjà ça.
Et puis la deuxième raison qui la poussait à accepter était qu'ainsi elle se rapprocherait de Madelyn et pourrait mettre ses plans machiavéliques en exécution. Une bien sympathique petite proie cette inconnue... Quel dommage pour elle qu'elle ne puisse voir les griffes de sa nouvelle "amie" se refermer sur elle. Lily ne doutait pas une seconde de n'en faire qu'une bouchée.
Après tout, c'était elle la plus maligne, non ?

- J'ai toujours une petite soif après un boulot si harassant. Donc j'accepte votre offre sans la moindre hésitation !

Et pendant que la jeune fée sortait une liasse de billet pour régler son énième achat de la journée, son interlocutrice se détourna pour jeter un coup d'oeil sur son téléphone portable, probablement pour vérifier ses messages.
Lily dû retenir une grimace de dégoût. Elle n'avait jamais vraiment aimé la technologie et traînait dans son sac une antiquité en guise de téléphone qui aurait plus eu sa place dans un musée que dans les mains d'une jolie fille. Mais pour la fée le principal était qu'il envoie des messages et puisse appeler les gens... Elle ne supportait pas les téléphones tactiles avec accès direct à Internet, tout en couleur et en pixel. Mais bon, à New-York, ville de fric et de trafic, la plupart des habitants en avat un en permanance dans leur main ou collé à l'oreille. Mais bon, libre à eux de passer leur vie accroché à un assemblage de machins éléctroniques absolument pas fiable ou résistant.
Lily se demanda l'espace d'un instant si Madelyn utilisait son portable pour le plaisir ou pour le boulot, et si ce dernier était la cause, que pouvait être ce fameux job ? Puis tout de suite après, elle rejetta la question dans un coin de sa tête. Pour dire vrai, la vie de sa nouvelle proie ne l'intéressait pas beaucoup. Ce qui comptait c'était de la voir souffrir et ça, c'était son boulot à elle.
Et puis de toute façon, son interlocutrice coupa son portable d'un geste rapide avant de s'adresser de nouveau à la fée.

- Oui, je pense que nous allons être de bonnes amies, Mademoiselle…

Léger froncement de sourcil de la part de Lily. Ca, c'était étrange... Madelyn semblait vouloir faire ami-ami et pas seulement pour se sentir moins seule au monde. Il y avait anguille sous roche et Lily sentait venir une amitié intéressée... Peut-être après tout que l'autre femme était aussi une fée ? Non, ce n'était pas possible. Les fées comme les loups ne se mangent pas entre elles. Alors pourquoi ? Réflexion faite, sa cible serait peut-être un peu plus dure qu'initialement prévu... Un challenge de plus, voilà tout. Mais quand même, il faudra rester méfiante.

- J'aime beaucoup me faire des amis. Même si on ne m'avait encore jamais foncé dedans dans un magasin !

Lily ne mentait pas, elle allégeait la vérité. Il était vrai qu'elle amait bien se faire des amis, pour pouvoir les torturer après cela. Mais ça il valait mieux que Madelyn l'ignore encore un peu. Juste le moment de se faire arnaquer elle aussi.
Et au fait... si elle lui volait son portable, peut-être qu'elle pourrait le revendre à bon prix ? Finalement ces tactiles n'ont pas si mauvaise presse que cela. Prenant un air enjoué, elle attrapa le sa que lui tendait la vendeuse et laissa un sourire s'épanouir sur ses lèvres à l'intention se sa nouvelle "amie".La voilà prête pour se faire offrir un bon petit café... Il faut dire que le shopping, ça épuise !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shopping : jeans et paires de chaussures entre filles ... [PV Lily]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shopping : jeans et paires de chaussures entre filles ... [PV Lily]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une soirée entre filles {Alexis}
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Katie et Veronica: Shopping entre filles
» Shopping entre amie ! [PV Lydia]
» Sortie entre filles ou confessions intimes ? || Devis & Enoria.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité des Ténèbres :: New York City :: Manhattan :: Commerces-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com