AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les âmes vagabondes (PV Kaya R.Evans)

Aller en bas 
AuteurMessage
Callisto
~ La Cruelle Etemmu ~
avatar

Messages : 66

Carnet de Route
Âge du personnage: immortalisée dans l’âge de ses 17 ans…ou était-ce 20 ans? Bof, Callisto ne s’en souvient plus tant son ancienne vie remonte à des siècles auparavant… (eh oui, elle est plus âgée que votre arrière grand-mère! Perturbant n'est-ce pas?)
Lieu de vie: Chhhuuut ça c'est un secret, seul le Cercle des Damnés sait où je me trouve...
Relations:

MessageSujet: Les âmes vagabondes (PV Kaya R.Evans)    Mar 5 Juil - 21:50

Central Park.
C’était bien le seul endroit où l’on retrouvait une once de verdure à New York! C’est pourquoi Callisto appréciait ce lieu qui lui remémorait vaguement son passé; du temps où la technologie n’était pas aussi avancée qu’aujourd’hui avec ces Ipod et ces ordinateurs! Une voûte constellée d’étoiles illuminait le parc d’une lumière chimérique lui conférant un aspect irréel; les arbres semblaient s’animer, les sentiers paraissaient se fondre jusqu'à l’infini, le lac reflétait le ciel nébuleux parsemé de poussière d’étoiles…Oui, Central Park était l’endroit idéal pour happer l’enveloppe corporelle d’une nouvelle victime selon la jeune femme. Elle n’aurait qu’à attirer une pauvre âme en peine dans un recoin sombre pour s’approprier son corps et le manipuler selon ses propres désirs.

Callisto abandonnait dans son sillage un bon nombre de victimes amnésiques suite à une possession. En effet, il y avait bien longtemps qu’elle avait cessé de compter le nombre de corps qu’elle avait possédé! Ce soir, il était temps pour elle d’en trouver une nouvelle. C’est pourquoi elle vagabondait tel un fantôme dans l’obscurité, sans que les Terrestres ne puissent la discerner étant donné qu’ils ne possédaient point le don de Vue. Ces vulgaires Terrestres qui pensaient posséder le monde avec leurs armes destructives ne se seraient jamais douté qu’une force bien plus grande qu’eux agissait dans la discrétion; la magie. C’est cette même magie qui s’était évaporée au fil des siècles sous les yeux du démon, remplacée par la science qui répondait à toutes les questions des humains. Futile…comme Bertrand.

Le démon s’était débarrassé, un peu plus tôt, du corps de son ancien hôte en l’obligeant à se jeter du haut d’un building, lorsque le soleil avait laissé sa place à sa sœur la lune, ce qui allait contre la volonté du pauvre Bertrand. Une fin assez tragique. Callisto s’était résolue à poser cet acte car son hôte avait pris conscience qu’il était ‘habité’ et avait tenté de reprendre ses moyens. C’était la deuxième fois que cela arrivait à l’Etemmu et encore, c’était un cas des plus rares! La première fois avait été lorsqu’elle avait tenté de s’emparer du corps d’un sorcier; son esprit n’avait voulut lui céder sa place alors ils avaient dû cohabiter ensemble, confinés dans un même corps. La deuxième fois s’était malheureusement passée avec ce pauvre Bertrand qui devait désormais reposer en paix suite à sa chute fatale. La jeune femme n’aurait pu expliquer pourquoi il avait résisté à sa prise de possession. Était-ce parce qu’il était armé d’une volonté de fer? Parce qu’il était un honnête homme? Callisto n’aurait su le dire.

Elle ne pouvait que fort bien se remémorer les protestations alarmées de l’esprit du terrestre lorsqu’elle s’était approchée du gouffre qui le mènerait incontestablement vers sa fin tout comme lorsqu’elle s’était emparée de son corps; cette satisfaction en assimilant la fraîche vague de souvenirs de la vie du terrestre qui contrastait avec le dédain profond qu’elle avait éprouvé lorsqu’elle avait été confronté aux sentiments nobles et profonds de cet homme. C’est ainsi qu’étaient les Etemmu; ils prenaient possession de votre corps, aspiraient vos souvenirs, vos secrets les plus enfouis, votre identité pour ne laisser que derrière eux une carcasse vide.

-Je l’ai trouvé, souffla imperceptiblement Callisto pour elle-même lorsque son regard azuré se posa sur la silhouette féminine d’une femme dégageant une énergie tout à fait alléchante.

La ressemblance était frappante entre le physique du démon et celui de sa proie; des cheveux ambrés cascadant dans son dos tout en accentuant le bleu sombre de ses yeux, une silhouette bien ciselée, des pommettes saillantes reflétant sa santé vigoureuse…C’était elle que Callisto posséderait coûte que coûte. Elle fonça en direction de sa nouvelle hôte, prête à saisir son corps. Ce qu’elle ignorait, c’était que l’hôte qu’elle avait si soigneusement choisit était une chasseuse d’ombres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya R. Evans
~ Etudiante ~
avatar

Messages : 51

Carnet de Route
Âge du personnage: 19 ans
Lieu de vie: Brooklyn
Relations:

MessageSujet: Re: Les âmes vagabondes (PV Kaya R.Evans)    Lun 25 Juil - 23:24

[Désolée pour le temps de réponse --']

    Une nouvelle journée tranquille s’achevait. Je sortais d’une séance de cinéma. J’avais tenu à rentrer seule, ne me demandez pas pourquoi mais j’avais envie de rentrer seule afin de pouvoir réfléchir. Et quel coin était mieux pour réfléchir que Central Park à New York ? Il n’y en avait pas ! Je pénétrais d’un pas dynamique et rapide. Ce n’était pas que je voulais traverser le plus vite possible le seul coin de verdure de New York mais c’était ma démarche habituelle.

    Chose très inhabituelle mais j’avais envie de piquer une tête dans le lac se trouvant dans le parc. Il faisait bon mais je n’avais pas envie de rentrer trempée et d’attraper un coup de froid ! Je m’asseyais dans l’herbe près du lac. Au bout de quelques instants, je décidais de me coucher sur le dos. J’avais presque envie d’ôter mes ballerines mais j’avais une drôle d’impression… Une mauvaise impression qui m’imposait de faire très attention à ne rien faire qui m’empêcherais de partir très vite !

    L’herbe était légèrement mouillée ce qui humidifia le dos de mon t-shirt noir. L’air de rien je scrutais les environs, histoire de savoir si j’étais seule ou non. Il y avait une jeune femme qui me ressemblait… Ce n’était pas une ressemblance parfaite, ça non ! Mais on avait la même corpulence, la même couleur de cheveux et certainement la même couleur d’yeux… Quelques petits détails qui faisaient se ressembler deux inconnues !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les âmes vagabondes (PV Kaya R.Evans)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Evans Paul dans la tourmente: les deputés parlent...
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Fiche Technique de Marono Kaya
» NOU TANDE KE EVANS PAUL( KP) SE YOUN NAN EVANTYEL PREMYE MINIS.
» Evans Pau = KP premier ministre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité des Ténèbres :: New York City :: Manhattan :: Central Park-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit