AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Apprécions l'air frais de pont de Brooklyn en pleine nuit [Morgan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaya R. Evans
~ Etudiante ~
avatar

Messages : 51

Carnet de Route
Âge du personnage: 19 ans
Lieu de vie: Brooklyn
Relations:

MessageSujet: Apprécions l'air frais de pont de Brooklyn en pleine nuit [Morgan]   Mar 5 Juil - 17:03

    Mes cours finis, j'avais décidé d'aller à Manhattan, voir William qui était en congé. C'est ainsi que je me retrouvais sur le pont de Brooklyn en pleine nuit. Etrangement, ce pont m'avait toujours attirée. Une délicate brise soufflait, elle était vraiment agréable, elle rafraîchissait le climat chaud de ce début de mois de Juillet. Au beau milieu du pont, je m'arrêtais et me penchais au-dessus de la rambarde. Je contemplais l'eau et ses remous placides. J'avais presque envie de piquer une tête! Pourtant je n'avais pas particulièrement chaud avec mon short en jeans, mon débardeur et ma chemise! Une idée lumineuse (ou pas) fit son apparition dans mon esprit. Je sortais mon appareil-photo et commença à photographier le coin. Seules quelques âmes esseulées traversaient le pont à cette heure tardive de la soirée. C'est vrai que ce n'était pas très prudent pour une fille de se balader seule à ce moment de la journée mais je n'étais pas une fille comme les autres. J'entendis subitement un bruit suspect derrière moi. Je me retournais. C'était juste un jeune homme ayant à peu près mon âge. Il ne me semblait pas dangereux. Mais ne dit-on pas que les personnes les plus dangereuses sont aussi celles qui paraissent le moins suspectes? Je ne disais rien attendant que l'inconnu se mette à parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Black
~ Ancien Chasseur d'Ombres ~
avatar

Messages : 10
Âge réel : 25

MessageSujet: Re: Apprécions l'air frais de pont de Brooklyn en pleine nuit [Morgan]   Mar 5 Juil - 20:12

Dure journée! Levé à 6h du matin, Morgan s'était rendu, comme à son habitude, au Crousti-Poulet, où il travaillait. Les journées y étaient longues, très longues. Les clients, qui n'affluaient qu'à l'heure du midi et du soir, n'étaient, semble-t-il, jamais contents. Il y avait toujours quelque chose qui n'allait pas : Mon Poulet est pas assez cuit, ma boisson est pas fraiche, les serveurs sont trop longs... A plusieurs reprises, le jeune garçon réprima l'envie de leur renverser leur repas sur la tête, mais tenant à son travail, il s'était résigné à subir leur mécontentement. 23h arriva indubitablement, et c'est avec un léger soulagement que Morgan quitta son tablier, et par la même occasion, le restaurant. Il savait que le lendemain il devrait se lever tôt, mais pourtant, il n'éprouvait aucun sommeil. Au contraire, il se sentait en pleine forme, comme si le travail qu'il avait fait toute la journée avait fait office de dodo.

New-York était encore bien bondé à cette heure de la nuit, et bien qu'il aurait préféré resté seul, le jeune homme n'en trouva pas vraiment le loisir. D'un air nonchalant, il laissa ses pas le guider. Habitant Brooklyn, il ne lui suffisait que de tourner à droite à la prochaine intersection, et il serait chez lui, bien au calme. Pourtant, Morgan n'en avait pas l'envie. Non. Il avait un nouvel objectif en tête : visiter le célèbre pont de Brooklyn, et avoir ainsi une magnifique vue sur l'East River. Le pont était assez long (presque 2km), et il n'avait pas du tout l'intention de le traverser. En fait, il songeait juste à y aller vers son milieu, puis il ferrait marche arrière, et il reviendrait bien sagement dans sa petite chambre miteuse. Retrouver un vieux lit moisi ne l'attirait pas beaucoup.

Son esprit resta tourné vers la vie qu'il avait quitté, la vie qu'il s'était juré de ne plus retrouver. Quelles avaient été les réactions de ses proches lorsqu'il était parti, ne laissant derrière lui qu'une lettre brièvement écrite? L'avaient-ils cherché? L'avaient-ils oublié? Dans tous les cas, ils n'avaient pas réussi à mettre la main dessus, et c'est avec une immense joie que Morgan était arrivé à New-York. Même si son existence paraissait miteuse à la vue de tous, l'adolescent s'en fichait. Il était certain que la fortune souriait aux audacieux. Perdu dans ses pensées, il ne vit pas tout de suite qu'une silhouette se distinguait dans l'obscurité. Apparemment, il n'était pas le seul à profiter de cette agréable soirée d'été. Lorsqu'il fut à quelques mètres de l'étrangère (car oui, c'était une fille), il s'adresse à elle d'une voix plate :

- Belle soirée pour se promener, n'est-ce-pas? Vous devriez néanmoins faire attention, New-York n'est pas sûr une fois la nuit tombée. J'en sais quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya R. Evans
~ Etudiante ~
avatar

Messages : 51

Carnet de Route
Âge du personnage: 19 ans
Lieu de vie: Brooklyn
Relations:

MessageSujet: Re: Apprécions l'air frais de pont de Brooklyn en pleine nuit [Morgan]   Sam 16 Juil - 12:54

    Je regardais l'inconnu se diriger vers moi. C'était un jeune homme qui devait avoir mon âge. Je rangeais mon appareil photo lorsqu'il s'adressa à moi. Je savais bien que New-York n'était pas une ville sûre la nuit pour une jeune fille sans défense mais je n'étais pas une jeune fille sans défense.

    -En effet, c'est une belle soirée... Ne vous inquiètez pas pour moi, je sais très bien que New-York est une ville dangereuse pour une jeune fille sans défense..., murmurais-je avec un sourire.

    Je commençais à enrouler l'une de mes longues mèches blondes alors que je détournais le regard du jeune homme. Des brises d'air froid étaient de plus en fréquentes. Ne voulant pas que mes longs cheveux blonds s'emmêlent ou me fouette le visage, je pris l'élastique qui était autour de mon poignet afin d'attacher mes cheveux enune queue de cheval. Puis les paroles du jeune homme me revinrent à l'esprit : "New-York n'est pas sûr une fois la nuit tombée. J'en sais quelque chose"... Qui était-il? Etait-il un chasseur d'ombre ou un démon ou encore autre chose? Je frissonnais, un peu effrayée mais surtout inquiète... S'il s'avérait qu'il était un danger pour moi j'arriverais bien à m'en défaire ou au moins à m'en sortir intacte ou presque!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Black
~ Ancien Chasseur d'Ombres ~
avatar

Messages : 10
Âge réel : 25

MessageSujet: Re: Apprécions l'air frais de pont de Brooklyn en pleine nuit [Morgan]   Mar 19 Juil - 19:16

L'inconnue lui répondit presque instantanément, sans véritablement vouloir relancer la conversation. Apparemment, elle ne semblait pas inquiète, ce qui fit hausser les épaules du jeune garçon. Après tout, soit elle était inconsciente, soit elle était dangereuse. Dans les deux cas, mieux ne valait pas trop s'en approcher, et Morgan songea un instant passer son chemin en faisant demi-tour. Toutefois, quelque chose chez l'étrangère le stoppa dans son élan. Il n'aurait su dire de quoi il s'agissait - c'était bien trop compliqué d'ailleurs - mais c'était un de ces sentiments que l'on a lorsque l'on est sûr de soi. Un sentiment de confort, mais qui peut vite se transformer en vrai poison. Sans dire un mot, Morgan se dirigea vers les bords du Pont, et il s'appuya sur la rembarre. Dans un silence de mort, il contempla l'étendue d'eau qui s'offrait à lui, tout en imaginant de nombreuses possibilités.

Et s'il sautait de cette hauteur, se tuerait-il ? Sans doutes. Mais avait-il fait tout ce chemin pour abandonner maintenant? Il avait enduré plus de choses que certains hommes bien plus âgés que lui, et il était conscient que ce n'était pas prêt de se terminer. Même s'il connaissait le secret des Chasseurs d'Ombres, à savoir que ce monde était rempli de démons en tout genre, le jeune homme n'était pourtant pas avantagé pour autant, et il avait droit, lui aussi, aux galères de la vie. Mais, ne l'avait-il pas voulu? C'était par sa simple volonté qu'il avait quitté la France, et il ne pouvait s'en prendre qu'à lui s'il était en difficulté actuellement. Les finances n'allant pas au beau fixe, il se retrouvait presque à la rue, sans vraiment avoir de vie. En fait, Morgan avait à peine assez pour payer son loyer. Bref, ce n'était pas une existence des plus aisées, mais au moins, il pouvait prôner un état : la liberté. Il était libre. Tout simplement.

- C'est beau, vous ne trouvez-pas? Cette étendue d'eau semble infinie, mais pourtant, elle sait où sont ses limites. Pouvons nous en dire autant ? Savons-nous vraiment où se situent nos propres limites?

Ces paroles avaient jailli sans qu'il y réfléchisse avant, et il parlait plus à lui-même qu'à la belle inconnue. D'ailleurs, quand il remarqua qu'il avait dit ces mots tout haut, il tourna la tête vers la ville. Déjà que l'étrangère devait le trouver bizarre, manquerait plus qu'elle le prenne pour un fou. Quoi que, pour maintenant, il n'était plus à ça prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Apprécions l'air frais de pont de Brooklyn en pleine nuit [Morgan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Apprécions l'air frais de pont de Brooklyn en pleine nuit [Morgan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pont de la constitution a VENISE
» Inauguration du Pont sur la Rivière Pendu
» ForumHaiti : Appréciation et suggestion d'un internaute
» Il suffit de passer le pont...
» le pont de singe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité des Ténèbres :: New York City :: L'East River :: Le Pont de Brooklyn-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit