AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un moment de détente... Ou pas. [Pv Eilis]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lionel Loth
~ Contrebandier ~
avatar

Messages : 163

Carnet de Route
Âge du personnage: 2 067 ans
Lieu de vie: Manhattan
Relations:

MessageSujet: Un moment de détente... Ou pas. [Pv Eilis]   Dim 3 Juil - 13:59

Central Park...
En pleine journée, ce lieu est totalement invivable. Des enfants courent dans tout les sens et font un bruit insoutenable, des touristes venus du monde entier prennent des photos et harcèlent les gens pour être photographiés, des imbéciles font du skate et du roller, semant la zizanie dans le parc... Non, ce lieu n'est définitivement pas réservé à la détente véritable, il y a trop de parasite.

C'est pourquoi Lionel Loth a attendu que le soir fut venu pour se diriger vers Central Park. Le sorcier aimait méditer au calme, il a toujours pris le temps de se ressourcer. Malheureusement, les endroits calmes ne courent plus les rues... En
Antiquité, il y avait toujours des endroits déserts, même à Rome. Mais qu'est-ce que la grandeur de Rome face à l'immensité de New York City ? Ici, pour trouver le calme et la sérénité, il fallait attendre la nuit que les terrestres qui occupent ces lieux aient trop peur pour s'y aventurer. Assez tôt le soir, l'endroit se vidait et le calme revenait :plus de marmots hurlant pour un oui ou pour un non, plus de dégénérés s'amusant à terroriser les passants... Plus que quelques vieillards en train de nourrir des pigeons en silence. Même les oiseaux semblent s'endormir paisiblement.

Lionel Loth s'installa sur un banc, au pied d'un arbre, et ferma les yeux. Il s'installait sous ce même arbre depuis des années, même si le sorcier était bien plus vieux que l'arbre lui-même, ce qui dans le fond était assez ironique. Il se mit alors à penser, à prendre du recul sur ce qu'était sa vie. Une vie de fuite et de criminalité, une vie meurtrière, mais une vie qu'il aimait plus que tout. Il n'aimait rien de plus que l'action, et il n'en manquait jamais. Ah, si, il aimait plus l'argent que l'action... Mais ses actions rapportent toujours de l'argent, alors tout reprend sa place.

Il réfléchissait à toute ses affaires en court. Il traitait actuellement avec des terroristes libanais, un contrat de cinq cent mille dollars pour des armes et des munitions, ainsi que quelques kilo de tabac (une des seules activités légales qu'il pratiquait). Les négociations battaient leur plein en ce moment même, un coup de fil pour une nouvelle offre pouvait le déranger d'un instant à l'autre. Mais il était
confiant : les terroristes avaient trop besoin d'arme pour mener leurs actions, et il était le seul à pouvoir leur en fournir d'aussi grande quantité, à des prix aussi avantageux. Aucun soucis, donc...

L'homme passa la main dans ses longs cheveux noirs, satisfait. Il était très calme, et surtout il était serein : une fois qu'il s'était convaincu que son affaire était menée, il ne pensa plus à rien. L'odeur de l'argent lui chatouillait déjà les narines, et un large sourire s’étalait sur son visage. Le sorcier ne se souciait guère de ce qui se passait autour de lui.


Mais cela allait-il durer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eilis Kænt
~ Elémentaliste de l'Air ~
avatar

Messages : 21
Âge réel : 26

Carnet de Route
Âge du personnage: 21 ans
Lieu de vie: Manhattan
Relations:

MessageSujet: Re: Un moment de détente... Ou pas. [Pv Eilis]   Jeu 7 Juil - 17:27

La nuit était tombée sur la ville depuis déjà une heure, assombrissant les ruelles de Manhattan de ce voile bleu foncé aux éclats d'argent... Les rayons lunaires diffusaient une étrange lumière sur les bâtiment, sculptant de ci et de là de nouvelles ombres. Eilis, accoutumée à faire l'opposé des gens en général, en profita pour sortir. Son appareil à la main, elle se mit en marche au gré de ses envies - ou plutôt, au gré des ses pas. Elle n'avait pas de destination précise, juste une envie de voir le monde différemment et cette nuit était idéale ! Vous devez vous dire que prendre une fois une photo de nuit de tel endroit est largement suffisant... Eilis vous répondrait que le lieu change dès la seconde passée ! D'où sa promenade nocturne.

Une casquette sur la tête, sa veste sur son dos, un jean et des vans, la jeune femme dépaysait en ce lieu qu'est Central Park. En journée, il n'est pas rare de voir les gens se prendre en photo dans telle position, d'entendre les enfants criaient et les passants parler, d'observer les vieilles personnes assissent sur ce banc en train de donner du pain aux pigeons... Quand le soleil était présent - tout au long de la journée - le parc n'était qu'un mélange de bruits et de senteurs où la vie se dégageait ! La jeune femme aimait la tranquillité... Alors, même si cette vie de jour pouvait donner de très beaux clichés, elle préférait la sérénité de la nuit.

Un peu au hasard, elle se dirigea vers cet arbre, là. Il était biscornu et son allure était comique. Son feuillage était aléatoire et de loin, il ressemblait à un palmier (pour vous dire à quel point il est étrange cet arbre !). Eilis posa un genou à terre, son appareil photo devant les yeux. Elle visa, modifia l'objectif après un instant de réflexion, retira le flash (la lumière diffuse de la lune donnait une atmosphère parfaite !) et appuya sur le bouton. Le miracle de la technologie lui aurait très certainement permis de regarder si la photo était parfaite... Seulement, Eilis n'était pas de ces photographes qui aimaient le numérique. Non, elle adorait cet instant divin où la photo se dessinait sur le papier dans le bain de révélation... Seul à cet instant, on savait comment serait le cliché ! Et c'était ça, la photographie pour Eilis !!!

Se relevant, elle distingua un homme de dos. Il était assis sur un banc au pied de l'arbre étrange. La jeune femme s’approcha en silence son appareil en main. L'aura de l'homme dégageait une sérénité sans conteste : il irradiait le calme et la sagesse... Eilis porta son Canon devant les yeux, visa et appuya. "Clac" fit l'appareil dans le silence de la nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lionel Loth
~ Contrebandier ~
avatar

Messages : 163

Carnet de Route
Âge du personnage: 2 067 ans
Lieu de vie: Manhattan
Relations:

MessageSujet: Re: Un moment de détente... Ou pas. [Pv Eilis]   Ven 8 Juil - 9:07

[OWI, enfin un peu d'action. Désolé, étant hors-la-loi, j'ai quelques réflexes quand j'entends des bruits dans la nuit Very Happy]


Calme... Paix... Sérénité...
Il n'y avait que pendant la nuit, quand il n'y avait personne pour le déranger, que Lionel atteignait ce stade de paix intérieure. Et encore, les éléments perturbateurs pouvaient être multiples : en cas de forte chaleur, ou de pluie intense, il était difficile pour lui de se concentrer réellement, même s'il aimait la pluie. Mais ici, c'était tout à fait possible : personne pour le déranger, que demander de plus ?
Le sorcier entendit quelqu'un se mouvoir discrètement près de lui. Un curieux qui voulait peut-être passé inaperçue, ou quelqu'un qui profitait du calme de la nuit pour un sombre trafic. Le contrebandier n'y fit pas attention, cela ne le regardait pas, et il n'avait aucune envie de s'y intéresser.
*CLAC*
Ce bruit là était proche et suspect. Ce bruit là, Lionel ne pouvait que s'y intéressé. Il n'arriva pas à l'identifié immédiatement, mais son instinct de survie lui rappela qu'il était recherché. La police de New York ne connaissait à priori pas son identité, mais s'ils l'avaient découverte ?
Le sorcier sauta au dessus du banc pour se jeter derrière lui, il attrapa un couteau qu'il gardait à sa ceinture et plongea sur la silhouette accroupie à quelques pas de lui. En deux secondes à peine, il était sur sa victime, le couteau placer sur sa gorge. La lueur de la lune suffisait pour voir qu'il s'agissait d'une jeune femme en civil et non d'un policier. C'était rassurant dans un sens, si celle-ci ne portait pas un appareil photo. Le "clac" était donc le bruit de l'objectif... Elle l'avait pris en photo, et il détestait cela. Il ne voulait pas qu'une photo de lui finisse dans les bureaux de police, sinon, il était cuit. Après un instant de réflexion, durant lequel il fixa la jeune femme dans les yeux, son couteau toujours placé au niveau de sa gorge. Puis, Lionel dit, d'un ton sec et sans appel :
-Je n'apprécie pas du tout que l'on me prenne en photo. Vous allez m'effacer cela tout de suite.

Il pensait évidemment que l'appareil photo était numérique...




[Ton appareil photo, j'ai le droit de le détruire, ou de le voler, ou ton personnage y tient réellement ?
Je préfère demander, un jour un type m'a cassé un truc auquel je tenais et ça m'avait pas vraiment plu...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eilis Kænt
~ Elémentaliste de l'Air ~
avatar

Messages : 21
Âge réel : 26

Carnet de Route
Âge du personnage: 21 ans
Lieu de vie: Manhattan
Relations:

MessageSujet: Re: Un moment de détente... Ou pas. [Pv Eilis]   Sam 9 Juil - 16:24

Si elle avait su qu'une simple photographie serait à l'origine d'une telle réaction, Eilis aurait très certainement réfléchi à deux fois avant de mitrailler l'inconnu ! Mais là, c'était trop tard... Elle se retrouvait dans une position peu appréciable sans possibilité de se défendre sans se blesser - ou pire. Elle croisa le regard glacial de l'homme, ce qui habituellement lui aurait permis de cerner l'individu en question. Là, Eilis ne décelait que de la colère, de l'étonnement, une pointe de soulagement mais aussi - et surtout - de la peur. Intriguée, la jeune femme oublia l'espace d'un instant qu'elle avait un couteau sous la gorge pour se demander la raison qui poussait l'homme à avoir peur d'une simple jeune femme.

D'une voix sèche où suintait la menace, il demanda obligeamment que la photo soit supprimée. Ce simple ordre ramena notre très chère demoiselle à la dure réalité !
De un, elle avait un lame qui semblait être très coupante posée sur son cou. De deux, elle s'était attirée les foudres d'un espèce de môsieur étrange et peu accoutumé aux appareils photos argentiques. Et de trois, elle n'avait aucune possibilité de supprimer une seule photo sans détruire les autres.
La jeune femme esquissa l'ombre d'une grimace qu'elle tenta de camoufler derrière un sourire maladroit. Prise d'un soudain accès de malaise, Eilis ferma ses yeux tout en reprenant de l'air frais en inspirant de très longues bouffées d'air. Quand elle était sous stresse, la demoiselle arrêtait de respirer, manquant ainsi de tomber dans les pommes ! Bref, Eilis se calma et arbora un visage exempt de malice ou de colère...

- Enchantée, mais pourrais-tu ranger cette heuu... arme. Après un petit silence, elle ajouta : S'il te plait.
Pour ce qui est de la photographie, je crains de ne pas pouvoir satisfaire ta charmante demande. Vois-tu, ce n'est pas un numérique... J'utilise la bonne vieille méthode à l'ancienne.

Eilis allait lui proposer de venir à son appartement afin qu'elle développe les photos et qu'il récupère la sienne. Cependant, elle s'abstint, ne le connaissant pas du tout ! En plus, il l'avait menacée d'une arme !!!


[HJ : alors, je tiens énormément à cet appareil photo donc pas touche sinon jte frappe ! Ou mieux encore, je te harcèle !!! mouhahaha )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lionel Loth
~ Contrebandier ~
avatar

Messages : 163

Carnet de Route
Âge du personnage: 2 067 ans
Lieu de vie: Manhattan
Relations:

MessageSujet: Re: Un moment de détente... Ou pas. [Pv Eilis]   Mer 13 Juil - 21:40

Il ne fallait surtout pas qu'une photo de Lionel soit diffusée, et encore moins que l'on apprenne qu'il venait ici. Il risquait gros. L'emprisonnement ne lui faisait pas peur, il n'avait jamais été arrêté, et n'avait rendu de comptes qu'à l'Enclave. Aussi sa plus grande peur à l'instant présent n'était pas pour sa survie, c'était pour son business. Il aimait tant l'argent qu'il ne voulait pas recommencer une vie ailleurs, alors qu'à New York il était si bien. Cette photo DEVAIT être détruite, pour préserver ce qu'il avait bâti. Malheureusement, il était tombé sur celle qu'il ne fallait pas...
D'abord, elle lui disait "Tu". Rien que pour ça, elle devrait déjà avoir le couteau enfoncé dans la gorge. Mais le pire, c'était qu'elle n'était pas au numérique. Une amatrice de l'ancien temps, apparemment. Une femme qui ne vivait pas avec son temps. Quelle attitude déplorable : l'adaptation est le fruit de la réussite, Lionel en était un éminent représentant. Bref, il fallait lui faire peur et se débrouiller pour obtenir cette photo. Au pire, un bon coup de jus bien placé, elle finissait dans les pommes, et l'appareil photo finissait dans un lac... Mais dans ce cas là, elle risquerait de le dénoncer. Que faire, donc ?
Commencer par le commencement : le respect.
-Apprenez, mademoiselle, que quand un inconnu vous menace d'une lame à la gorge, il est assez mal vu de le tutoyer.

Son ton était sec et sans appel, il avait horreur qu'on le tutoie, ce n'est pas cette timbrée avec son appareil qui échapperait à la règle. Il continua.
-Maintenant que nous sommes au clair, je vous demande de me remettre la pellicule de votre appareil. S'il-vous-plait.

En prononçant les derniers mots, il avait appuyé un peu plus sur le cou de la jeune femme. La lame dessina une légère entaille de laquelle ne coulait pas encore de sang. Cependant, un millimètre en plus et elle n'y échapperait pas.
Toujours très poli, même dans sa menace, Lionel Loth fixait la jeune femme dans les yeux, d'un regard froid et mystérieux, mais elle devrait rapidement comprendre qu'il lui fallait à tout prix cette photos.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eilis Kænt
~ Elémentaliste de l'Air ~
avatar

Messages : 21
Âge réel : 26

Carnet de Route
Âge du personnage: 21 ans
Lieu de vie: Manhattan
Relations:

MessageSujet: Re: Un moment de détente... Ou pas. [Pv Eilis]   Sam 20 Aoû - 13:34

Il n'avait pas tord... Mais alors, vraiment pas !!! Mais comment lui expliquer que notre très chère photographe ne tutoie personne ? Non pas que les explications la dérangeait... Mais, disons, qu'elle se retrouvait dans une posture peu enviable et peu... Bref, vous aurez compris ! Ce n'est très certainement pas avec un poignard avec une lame qui coupe comme un couteau qui tranche une tomate - visualisez : liquide de couleur rouge qui ressemble fortement au sang quand il coule - situé juste sous la trachée (prête à vous la tranchez au moindre faux pas), que vous allez vous attardez dans des explications futiles et vraiment sans intérêt (surtout quand celles-ci peuvent agacer celui qui tient le poignard !).

Eilis grimaça, se retenant de lâcher un juron lorsque l'homme insuffla une légère pression sur sa lame, faisant ainsi une légère entaille où le sang ne coula pas. Pas encore...
La photographe nocturne était vraiment dans la merde ! L'homme exigeait la pellicule !!! Sauf que dessus - ou dedans - il y avait tout un travail de plusieurs mois de recherches afin d'avoir LA photographie parfaite, LE cliché qui ferait tout ! Décidément, tout ce que l'homme lui demandait, elle se retrouvait contrainte de refuser... Et ce, même menacée !

L'homme était toujours poli malgré la menace qu'il était pour elle. Eilis était à la fois étonnée par cette politesse apparente et subjuguée par ce regard glacial et sibyllin... Quelque chose en lui lui chuchotait qu'il n'était pas cet homme froid et cruel qu'elle avait en face d'elle.
D'un clignement de cils, Eilis raffermit son emprise sur la réalité. Son esprit devait cessé de partir en vrille comme à l'instant ! Là, elle devait trouver un moyen de se sortir de ce guêpier !!! Et vite !

- Je suis désolée... Sincèrement. Murmura-t-elle en le regardant droit dans les yeux, le défiant presque du regard. Elle mordilla sa lèvre inférieur tout en cherchant les mots adéquates. Cette pellicule contient de longs mois de travail que je ne peux me permettre de jeter comme bon me semble... Je peux, néanmoins, les développer et détruire cette fameuse photo...

Eilis esquissa l'ombre d'un sourire. Elle avait réussi à s'expliquer sans avoir à le tutoyer !!! Franchement, le vouvoiement est pour elle comme une allergie... Alors, n'allez surtout pas espérer qu'elle vous vouvoiera pour vos beaux yeux - ou pour cette lame aiguisée posée obligeamment sur son délicat cou, menaçant de faire couler son sang...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lionel Loth
~ Contrebandier ~
avatar

Messages : 163

Carnet de Route
Âge du personnage: 2 067 ans
Lieu de vie: Manhattan
Relations:

MessageSujet: Re: Un moment de détente... Ou pas. [Pv Eilis]   Ven 26 Aoû - 14:07

Impressionnant...

Une jeune blonde qui lui tient tête, comme ça, alors qu'elle avait un poignard sur la gorge ? Soit elle était très courageuse, soit elle était totalement inconsciente...Mais comment savoir lequel convenait le mieux à cette jeune femme ? Actuellement, elle n'avait aucune chance de s'en sortir si Lionel appuyait ne serait-ce qu'à peine plus fort sur sa trachée. Pourtant, elle continuait à sourire légèrement et à refuser ce qu'il demandait. Elle cherchait des alternatives, elle ne voulait vraiment pas se séparer de son appareil ni des photos qu'il contenait. Une passionnée, à tout les coups...
Comment peut-on être passionné au point d'accepter de pouvoir perdre la vie ? Bah, aucune importance... Cette photo DEVAIT être détruite, par tout les moyens. La laisser partir, comme ça, avec juste sa parole qu'elle détruira la photo, n'était pas une bonne idée : Lionel savait plus que quiconque qu'il fallait toujours se méfier des innocents. Il pourrait toujours la faire surveiller de très près par ses meilleurs espions, mais là encore il y avait des risques...
Une seule solution : il devait assister au développement des clichés, pour avoir l'assurance que celui-ci disparaitrait. Cela ne l'enchantait pas vraiment, mais c'était ça ou...
Elle.
-Vous savez, cette photo représente pour moi ce que ce couteau représente pour vous. Il pourrait vous tuer juste parce qu'il est entre de mauvaises mains.

Il lui était très simple de la tuer, simplement en appuyant sur le poignard. Mais les effusions de sang risqueraient de laisser des preuves et la police pourrait lui tomber sur le dos. Il s'en sortait à chaque fois, mais tuer sans laisser de preuve était quand même quelque chose de plus sûr. Et tuer avec ses pouvoirs restait le moyen le plus sûr de ne laisser aucune preuve qui pourrait l'inculper, et même sévèrement mettre le souk dans les affaires judiciaires !
-Je ne suis pas très compliqué. Si vous refusez de me remettre dès maintenant la photographie, ce soir pourrait être votre dernier soir.

Il ne bougeait pas, laissant peser la menace sur son interlocutrice. Il lui fallait cette photo, coute que coute, et une vie en un coup de jus bien placé serait effacée de sa route.





A quelques vingtaine de mètres de là, une ombre s'avançait dans la nuit. Elle avait faim, elle réclamait un sacrifice humain pour combler ce creux dans son estomac. Elle avait remarquer deux personnages plus loin, près d'un arbre. Une femme, qui lui tournait le dos, et un homme, qui pourrait la voir arriver. Mais elle restait une ombre, une ombre qu'aucun humain de verrait venir. Elle restait un démon assoiffé de sang.
Ce soir, il y aura un mort. Peut-être deux. Ce que cette créature des ténèbres ignorait, c'est qu'elle allait s'attaquer à deux élémentaires. Les trois personnages qui peuplaient ce parc ne connaissaient visiblement pas la réelle nature des deux qui l'entouraient...



[Ouais, bon, c'est un peu un dialogue de sourd. Et pour éviter de te faire saigner, j'ai fait venir un petit invité. Après, si tu veux pas, n'hésite pas à me le dire, je virerais le dernier paragraphe. C'est juste pour rendre l'action plus... Amusante Razz ]


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eilis Kænt
~ Elémentaliste de l'Air ~
avatar

Messages : 21
Âge réel : 26

Carnet de Route
Âge du personnage: 21 ans
Lieu de vie: Manhattan
Relations:

MessageSujet: Re: Un moment de détente... Ou pas. [Pv Eilis]   Sam 27 Aoû - 17:57

[HJ : non, ça me convient parfaitement ^^ Vive l'action et peut-être qu'ainsi Lionel aura un peu confiance envers cette élémentaire...]


Il n'était plus l'heure de jouer... La menace était tout de même présente ! Juste sous son nez, là, posé tranquillement sur son cou comme si de rien n'était. Eilis le savait ! Elle le sentait ; que ça allait très mal tourné pour elle si elle continuait sur cette voie... Sauf, qu'elle ne savait pas comment faire, autrement que de donner cette pellicule à cet homme étrange et menaçant.
Une photographie valait-elle une vie ? Sa vie qui plus est ?! Non... Et Eilis était arrivée à la même conclusion.

Dire qu'elle se dépêcha serait mentir... La jeune femme prit tout son temps avant de finalement obtempérer. Elle recula vivement ce qui eut pour effet de faire couler son sang à la bas des clavicules. En effet, l'homme appuyait légèrement sur le poignard et quand Eilis recula, forcément la lame Bah... Une petite entaille de rien du tout n'allait pas la tuer, ça non ! Ce qui allait mettre fin à ses jours c'était ce qu'elle s’apprêtait à faire... Son regard braqué dans celui, mystérieux, de l'inconnu, elle appuya sur le fameux bouton qui ouvrirait l'appareil lui permettant ainsi de retirer la pellicule - et qui par la même occasion, détruirait tous ses clichés...
Sauf que ça ne se passa pas ainsi... Disons qu'un élément incongru joua en la faveur d'Eilis. Enfin, plus ou moins... A peine venait-elle d'appuyer sur ce fatidique bouton qu'une grande ombre se déploya devant nos deux élémentaires. Si Eilis n'avait pas bu un café avant de sortir ce soir, elle serait persuadée de rêver en ce moment ! Sauf que non... Ce n'était pas un rêve, bien malheureusement. Certes, notre photographe était une sorcière sauf que cela faisait déjà plusieurs années qu'elle n'avait plus fait appel à sa magie... Elle songea que ça devait être comme le vélo : une fois appris, on ne l'oubli jamais !
Mais, et si elle se trompait lourdement ?... Quelles conséquences cela entrainerait ? Et puis, il y avait cet homme... Sans doute possible, il la verrait agir et Eilis serait contrainte de fuir une nouvelle fois...

Mais n'oublions pas l'existence de cette ombre gigantesque, qui ne semblait vouloir qu'une seule chose : le sang des deux humains ici présents... Seuls deux yeux - non, orbites seraient le mot adéquat - d'une couleur rubis (qui donnait la chair de poule !) se détachaient de cette masse compacte mais translucide (un peu comme la brume mais avec des endroits plus solide). C'était d'ailleurs assez étonnant ce mélange de matière... Eilis n'avait jamais vu pareil démon - car c'en était un !
Bien malgré elle, la jeune blondinette se mit à trembler devant cette Chose sans nom. Cependant, et toujours contre sa volonté, elle avança vers cette Chose et s'entendit dire d'une voix claire et tranchante :

- Je te conseille de déguerpir vite fait ! Ce n'est pas avec ton joujou à deux sous - elle désigna du regard le poignard que l'homme tenait toujours dans sa main - que tu vas t'en sortir ! Pas cette fois-ci...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lionel Loth
~ Contrebandier ~
avatar

Messages : 163

Carnet de Route
Âge du personnage: 2 067 ans
Lieu de vie: Manhattan
Relations:

MessageSujet: Re: Un moment de détente... Ou pas. [Pv Eilis]   Dim 28 Aoû - 11:13

[Confiance en quelqu'un ? Lionel ? T'as vu la vierge, toi Very Happy]


Comme quoi, quand on demande gentiment... On peut vraiment tout avoir. Ce coup-ci, Lionel avait été si clair dans sa menace que la jeune femme obtempéra. D'abord, elle eu un geste de recul. Par réflexe, Lionel poussa la lame du poignard, qu'il enfonça légèrement dans le cou de sa victime, laissant un petit sillage de sang couler le long de celui ci. Puis, elle porta ses mains à son appareil, pour en extraire la pellicule. Après un bref coup d’œil sur l'appareil pour vérifier qu'elle ne cherchait pas un moyen quelconque de se défendre, ce qui n'était pas le cas, Lionel la dévisagea, braquant son regard dans le sien. Il n'aurait su dire si elle était effrayée, ou énervée, ou quoi que ce soit d'autre. Toujours est-il qu'il aurait été dommage de devoir la tuer : Lionel détestait tuer les jolies femmes, mais il n'avait pas toujours le choix (façon de parler, bien évidement). Un teint frais, des traits délicats, des yeux d'un bleu-vert profond, la jeune blonde était tout à fait charmante. Dommage qu'elle fut si têtue, et que sa passion soit si dangereuse pour quelqu'un comme Lionel.
Puis, un second danger de mort pesa sur le sorcier.
Un démon.
Apparut d'un seul coup sur leur flanc, une masse noire à moitié compacte laissa peser sa menace sur le duo "comique" formé par le sorcier et la jeune photographe. Ses yeux rubis, du moins ce qu'on pouvait apparenté à des yeux, étaient la seule chose qui se distinguait du reste. Lionel se mit alors à réfléchir : un démon, c'était dangereux. Mais celui-ci semblait un peu primitif. Il pouvait facilement être maitrisé d'un sort bien placé. Le problème, c'était que Lionel n'était pas seul, bien au contraire : une petite blonde était de trop, et l'empêchait d'utiliser la magie. Alors que faire ? Simple : la laisser se faire charcuter par le démon, puis après lui régler son compte. C'était la seule solution envisageable, étant donné que le sorcier risquait encore de payer cher si une terrestre apprenait l'existence de la magie. Bref, la seule solution s'il voulait éviter de perdre encore une fois de l'argent, c'était de la laisser mourir, ainsi il pourrait non seulement se vanter d'avoir détruit un démon, mais en plus il pourrait récupérer l'appareil photo et le précieux cliché qui l'intéressait.
Mais là, il se passa quelque chose que Lionel n'avait pas prévu lors de sa réflexion. La jeune femme, bien que tremblante, n'avait pas l'air surprise de découvrir une grosse masse noire. Normalement, une terrestre aurait dut paniquer, partir en courant, ou alors tomber dans les pommes ! Mais là, non, au contraire... Elle fit un pas en avant vers le démon, et lança :
- Je te conseille de déguerpir vite fait ! Ce n'est pas avec ton joujou à deux sous que tu vas t'en sortir ! Pas cette fois-ci...

D'abord, elle avait encore une fois fait l'erreur de dire "Tu"... Lionel retint son poignard, qui allait partir dans la tête de la jeune femme. L'heure n'était pas à ce jeu là. Non, elle s’apprêtait à combattre le démon, elle, la petite grignette qui se dressait devant lui. Improbable. Ce n'était clairement pas une terrestre. D'abord, elle savait que le poignard n'aurait aucun effet sur le démon, ce qui était surement vrai selon le démon. Ensuite, elle comptait le combattre. C'était donc une chasseuse d'ombre ? Non, Lionel ne voyait aucune rune sur elle. Une créature de l'ombre, alors ? Pas un vampire, en tout cas, elle n'était pas assez pâle pour ça. Un loup-garou, alors ? Ou une sorcière, elle aussi ? Ce ne pouvait être que cela. En tout cas, Lionel n'avait pas besoin de savoir plus pour être certain que la femme qu'il menaçait précédemment n'avait pas besoin qu'on lui apprenne que la magie existait. Mais dans ce cas, que faire ? Laisser une créature de l'ombre charcuter, ou se faire charcuter ? Ou au contraire l'aider, pour avoir d'une part plus de chance de détruire le démon, et ne pas perdre les hommages de l'Enclave ? Cruel dilemme. Mais le démon ne lui laissa pas plus de temps pour réfléchir.
La créature, voyant que la jeune femme était prête à résister, alors que l'homme semblait en pleine réflexion, fit le choix le plus sûr : une griffe émergea de son corps et tenta de déchirer le crâne du sorcier. Dans un réflexe salvateur, il fit un bond en arrière, un poil trop tard pour éviter le bout d'une griffe qui lui ouvrit une entaille sur le front. Reprenant ses appuis, Lionel sentit le liquide chaud couler sur sa tête, et une légère douleur l'alerta.
Il avait osé.
Ce démon avait osé le blessé, alors qu'il était presque prêt à lui laisser le repas.

Cela n'allait pas se passer comme ça.
-Mon joujou à deux sous ne lui fera rien. Par contre, ça...

Là, il concentra un flux important d'électricité dans sa main droite, qu'il fit augmenter rapidement en intensité, alors que le démon comprenait qu'il n'avait pas affaire avec un humain ordinaire. Une fois le flux assez puissant, Lionel lança un impressionnant éclair dans la tête même du démon. Une décharge d'une intensité égale à un fil à haute tension s’abattit sur le "crâne" de cette masse sombre, qui tomba à la renverse, légèrement sonné. Satisfait, Lionel dit à nouveau, en regardant la jeune photographe :
-Avec ça, je peux m'en sortir.

Un sourire moqueur se dessina sur son visage, alors que le démon reprenait ses esprits et se relevait. Il allait s'en suivre un terrible combat à mort, entre un sorcier et... une créature de l'ombre (vu que Lionel ne connaissait toujours pas la nature des pouvoirs de son alliée improvisée), et un démon aux yeux de rubis. Lionel espérait qu'il ne s'était pas trompé, et que ce n'était pas juste une gamine téméraire.
Maintenant, c'était à elle d'attaquer, pour "sceller" l'alliance entre elle et lui. Mais l'histoire d'une photo n'allait surement pas en rester là, même après avoir combattu un démon ensemble.



[Ah ouais, je pensais pas écrire autant...]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eilis Kænt
~ Elémentaliste de l'Air ~
avatar

Messages : 21
Âge réel : 26

Carnet de Route
Âge du personnage: 21 ans
Lieu de vie: Manhattan
Relations:

MessageSujet: Re: Un moment de détente... Ou pas. [Pv Eilis]   Dim 28 Aoû - 15:42

[bien sûr que je l'ai vu !!! Même qu'elle m'a dit bonjour xD]


Un peu trop tard, Eilis s’aperçut qu'elle venait - une fois encore - de tutoyer l'homme... Un regard vers lui, lui confirma ses craintes : il était entre l'envie de lui balancer le poignard à la figure ou l'envie de se casser au plus vite. Tout au moins, était-ce ses hypothèses quant au regard impassible de l'inconnu face à l'ombre et peut-être également vis à vis de la réaction de la blondinette.
La photographe ne s'aperçut pas du mouvement du démon... Elle la vit s'élancer vers l'homme, sortir une griffe de ce qui semblait être son corps et essayer de décapiter sa proie. Tout ça en l'espace de quelques secondes ! Un frisson parcourut la jeune femme... Voilà, un humain venait de mourir devant ses yeux... Et elle n'avait rien fait pour l'en empêcher !
Enfin, c'était sans compter sur l'agilité incroyable et extraordinaire dont l'homme faisait preuve ! En effet, il avait réussi à reculer - certes, pas assez - lui épargnant ainsi de se retrouver sans vie... Seule une entaille au front où le sang coulait était la preuve de l'attaque rapide de l'ombre.

Eilis soupira de soulagement. Même s'il l'avait menacé d'un poignard pour une simple photo, elle n'aurait pas été heureuse qu'il lui arrive quoi que ce soit ! Bon, il faut avouer que la coupure au front lui donnait pleinement satisfaction, mais chut !!!!
L'homme semblait étonné... Mais de quoi ? De ses incroyables capacités physiques qui venaient de le sortir d'un bien mauvais pas ? Que le démon l'ai attaqué, lui ? Et pas une femme sans défense ?... Toutes ces questions furent balayées par les paroles de l'inconnu. Ahah, il croyait s'en sortir, on allait bien rigoler !
Chose surprenante, l'homme n'était pas un humain banal... C'était un sorcier et, vu sa magie, Eilis doutait cependant de la prédilection de ce dernier. L’électricité à vu d’œil... Sans doute une sorte de magie élémentaire...
Bref, le sorcier parvint à sonner le démon pour un temps. Et c'est avec arrogance qu'il dit :

- Avec ça, je peux m'en sortir.

Ce qui eut le don d'énerver la photographe. Machinalement, elle sourit à l'homme mais d'un sourire ironique et moqueur.

- Je suis censée applaudir, là ?

Eilis braqua son regard lagon dans celui, mystérieux, de l'homme comme pour le défier de répondre. Elle n'avait, outre mesure, pas peur de lui. Mais bon, elle avait d'autres chats à fouetter pour l'instant ! Et justement, le chat en question se relevait et semblait en rogne contre cet étrange duo !
La jeune femme ferma ses yeux essayant de rappeler à elle ses souvenirs. Elle entendait l'ombre se mouvoir dans l'air avec aisance, elle pouvait presque la sentir... Eilis se trouvait entre le démon et le sorcier - son allié fortuit - si bien qu'elle sentait le regard de l'homme peser sur elle. Il devait très certainement être e train de se poser toutes sortes de questions, dont une plus importante que les autres : pourquoi ne faisait-elle rien ?
Obligeant son esprit à se taire, Eilis récita les paroles d'une chanson afin de n'avoir à l'esprit que ce qui l'intéressait : raviver ses souvenirs quant à la magie...

He said, “Son,
Have you see the world?
Well, what would you say
If I said that you could?
Just carry this gun and you’ll even get paid.”
I said, “That sounds pretty good.”

Elle se souvenait de la sensation que la magie, quand elle fourmillait dans tout son corps, procurait... De cette exaltation à se sentir aussi faible après en avoir usé... Mais quelle était cette émotion quand la magie enflait ? Quant elle l'appelait à elle ?...

He said, “Son, have you seen the world? Well what would you say, if I said that you could?”

Eilis ouvrit ses yeux, calmement. L'ombre allait attaquer d'un instant à l'autre, elle s'agiter. L'air vibra autour des trois êtres qui se trouvaient dans Central Park... La lune brillait, haute et fière tandis que les étoiles étincelaient... C'était une nuit comme toutes les autres. Enfin presque...
Un sourire serein se dessina sur ses lèvres, ses yeux brillèrent d'une nouvelle lueur : la connaissance. Oui, elle se souvenait... C'était comme le vélo, une fois appris ça ne s'oublie pas.

Le démon s'élança vers la jeune femme, griffes dehors... Juste avant l'impact, l'ombre ouvrit une gueule géante où des dents étincelaient, coupantes comme des lames de rasoir. Plus le temps de jouer. Elle se jeta sur le côté avant de se relever souplement... Là, un bruit d'un déclic se fit entendre dans la nuit, brisant ainsi le silence du parc. "Clic"
Un flash se mit en marche, éblouissant ainsi Eilis et permettant à l'ombre de griffer la femme sur le côté gauche au niveau des côtes. La photographe ferma ses yeux un instant sous la douleur, avant de s'obliger à les rouvrir. Elle se mit à retrait regardant l'effet du flash sur l'ombre...
Avant de sauter sur le côté, elle avait positionné l'appareil photo et avait appuyé sur le bouton. La photo ayant pour but de savoir de quoi était fait le démon...
La jeune femme avait la réponse... Ses griffes et sa tête étaient faites de matière (chair et sang ? Peut-être bien...) tandis que le reste de son corps n'était que gaz et fluide.. Comme les nuages ou la brume... Ce démon avait une faiblesse : il utilisait la saturation de l'air afin d'exister.

Eilis jeta un regard vers son allié. Elle l'interrogea du regard : avait-il compris ?


[HJ : j'espère que ça te va... Au pire, je peux toujours modifier Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lionel Loth
~ Contrebandier ~
avatar

Messages : 163

Carnet de Route
Âge du personnage: 2 067 ans
Lieu de vie: Manhattan
Relations:

MessageSujet: Re: Un moment de détente... Ou pas. [Pv Eilis]   Dim 28 Aoû - 17:41

D'abord, une remarque cynique, un regard, un sourire et un ton moqueur. Eilis était apparemment vraiment quelqu'un qui connaissait déjà la magie. Sinon, elle aurait au moins tiqué. Cette attaque, si elle n'avait fait que blesser et sonner pour un temps, avait le mérite de le rassurer sur les origines de cette alliée improvisée. Mais cette fois-ci, c'était à elle de se montrer agressive et d'attaquer le démon, un coup, au moins pour sceller "l'union".
Au lieu de ça, la jeune femme ne bougea plus. Un certains temps. Alors que le démon était encore légèrement sonné et qu'il fallait l'attaquer tant qu'il était encore temps. Mais non, elle ferma les yeux et attendait. Elle réfléchissait, peut-être ? Ou pas ? Mais que pouvait-elle faire dans un moment pareil ?! C'était peut-être une sorcière qui utilisait des pouvoirs psychiques avancés et qui allait donc de la concentration mais... Il ne se passait rien du tout. Qu'avait-elle en tête à ce moment là, Lionel n'en avait aucune idée. Toujours est-il qu'à cet instant, le démon reprit ses esprits et, face à une jeune femme les yeux fermés et un sorcier sur ses gardes, il fit encore une fois le bon choix et attaqua la blonde. Juste au moment où il frappait, elle se jeta sur le coté et... Pris une photo ? P-Pourquoi faire, une photo ? Le démon ne craignait pas la lumière, et si le flash pouvait à la limite l’éblouir, il n'en était point. Au contraire, ce fut la femme qui pris un coup. La seule chose qu'avait remarqué Lionel, c'est que la moitié de la créature, outre sa tête et ses griffes, n'était composé que de gaz. Alors que la jeune femme regardait Lionel, lui lança simplement :
-Oui, il fallait applaudir. Moi, j'ai fait plus que prendre une photo...

Mais le démon n'attendait pas. Ce coup-ci, alors que la jeune femme était au sol, il allait en profiter pour la croquer, en un coup de sa terrible mâchoire qu'il exhibait à présent. Dans un élan héroïque, enfin surtout parce que le démon l'avait frappé, Lionel se jeta sur lui et fit circuler un intense courant électrique dans tout son corps, si bien qu'au contact de la créature, une énorme quantité d'énergie électrique se libéra, passant de lui à elle, comme si elle avait touché un câble haute tension sectionné. Alors qu'il était en contact avec sa partie matérielle, Lionel senti l'air se raréfié, et le simple fait de respirer devenait difficile. Après quelque seconde, il sauta en arrière, laissant encore une fois la créature sonnée, et même à moitié paralysée. Mais Lionel peina à reprendre son souffle, tellement qu'il tomba à la renverse. La pression était trop forte, l'air autour du monstre était totalement irrespirable. Et visiblement, c'était cet air qui le régénérait. Lionel, tentant de reprendre son souffle, lança à sa "compatriote" :
-L'air autour de... Lui le fait vivre... Impossible de l'avo...avoir tant qu'on aura... pas régler ça.

Il peinait à parler, et sa tête tournait. L'air autour de la créature était vraiment irrespirable, voire nocif. Mais n'étant pas grand scientifique, Lionel ne savait pas vraiment pourquoi. Maintenant, il était vulnérable, et si la créature voulait s'en prendre à lui, il n'avait qu'un... Appareil photo pour le sauver. S'en était fini, après deux mille ans d'existence, Lionel Loth sentait sa fin proche.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un moment de détente... Ou pas. [Pv Eilis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un moment de détente... Ou pas. [Pv Eilis]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel est l'abruti qui a parlé d'un moment de détente ? [Trey]
» Petit moment de détente || Libre
» La cafét'?Un petit moment de détente.
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]
» Moment de détente... ou pas [Grifter] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité des Ténèbres :: New York City :: Manhattan :: Central Park-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Fantastique - autres